Getty Images

Tsonga était un cran au-dessus et signe pour de bon son retour

Tsonga était un cran au-dessus et signe pour de bon son retour

Le 10/02/2019 à 15:54Mis à jour Le 10/02/2019 à 16:37

ATP MONTPELLIER - Jo-Wilfried Tsonga n'a fait qu'une bouchée de Pierre-Hugues Herbert en finale de l'Open Sud de France, dimanche. Vainqueur en deux manches (6-4, 6-2) et 1h14 de jeu, le Manceau décroche son 17e titre, le premier depuis l'automne 2017. Son année 2018 si galère semble bien derrière lui.

De la tête et des épaules. En finale de l'Open Sud de France, à Montpellier, Jo-Wilfried Tsonga a facilement dominé son compatriote Pierre-Hugues Herbert, un peu fébrile dans les moments importants (6-4, 6-2). Le Manceau a pu compter dimanche sur sa puissance au service autant que sur ses fulgurances en coup droit. Il remporte le 17e titre de sa carrière, le premier à Montpellier. Après une année 2018 si compliquée, il est de retour.

Un Herbert dans la meilleure forme de sa carrière, un Tsonga qui retrouve peu à peu son punch : l'affiche montpelliéraine entre les deux partenaires de Coupe Davis promettait beaucoup. Jusqu'à 4-4 dans la première manche, c'est bien Pierre-Hugues Herbert qui semblait avoir pris un léger ascendant. Sans se procurer de balles de break, l'Alsacien jouait très juste, se montrant dangereux sur tous les jeux de service adverse. Et puis patatras. Dans le 9e jeu du match, Herbert a commis deux doubles fautes... Deux sautes de concentration qui allaient lui coûter très cher. Opportuniste, Tsonga a empoché le break et la manche dans la foulée.

Tsonga tout en tranquillité

Il n'y avait alors qu'un set à zéro... mais le match avait définitivement basculé. Solide, le Manceau a alors appuyé une nouvelle fois sur l'accélérateur pour ravir l'engagement adverse d'entrée de deuxième manche, puis une nouvelle fois à 3-1. Libéré par la gain de la manche, Jo a pu compter sur ses armes favorites, un service puissant (aucune balle de break concédée) et un coup droit dévastateur, encore plus fatales dans les conditions rapides de l'indoor. Le Français a aussi été particulièrement précis en retour, notamment face à un serveur de la qualité d'Herbert. Sur un dernier jeu blanc, Tsonga a conclu tout en tranquillité. En patron.

La finale laissera surement un goût amer à Herbert. Impressionnant face à Berdych, l'Alsacien échoue une nouvelle fois en finale d'un tournoi ATP, après Shenzhen et Winston-Salem. Mais si P2H pourra regretter sa fébrilité, il pourra se consoler avec son meilleur classement en carrière dès lundi (36e à l'ATP).

Quant à Tsonga, aussi affuté physiquement que mentalement, il semble en pleine forme. Et il a de beaux jours devant lui. Pas verni au tirage à l'Open d'Australie, où il avait hérité de Novak Djokovic dès le 2e tour, le Français va faire un saut de géant au classement pour se retrouver désormais 140e. Qui plus est, le Manceau va pouvoir croquer cette saison 2019 avec ambition : il n'a aucun point à défendre jusqu'à Anvers, en octobre prochain. Que ce soit dit, "Jo" est bel et bien de retour.

0
0