La dernière chance française s'est vite évaporée vendredi soir. Alors qu'il avait réalisé un début de tournoi très intéressant avec deux victoires sans perdre le moindre set, Adrian Mannarino a vécu un cauchemar en quart de finale à Montpellier. Le gaucher, qui était pourtant sur la lancée de son huitième de finale à l'Open d'Australie, n'a pas existé contre le numéro 3 mondial Alexander Zverev, ne sauvant qu'un jeu (6-1, 6-0) en 50 minuscules minutes. Une partie à sens unique bien éloignée de la bataille perdue par Richard Gasquet, l'autre Bleu qui était encore en lice plus tôt dans la soirée, face à Mikael Ymer (7-5, 6-7, 6-1).
S'ils avaient tous deux quitté Melbourne à l'orée de la seconde semaine de compétition, il y avait un monde d'écart vendredi entre Alexander Zverev et Adrian Mannarino. Pour la 7e fois en sept duels, l'Allemand, tête de série numéro 1 de cet Open Sud de France, l'a emporté. Mais contrairement à certaines de leurs précédentes confrontations, il n'a pas rencontré la moindre résistance.
Tennis
Van Rijthoven immense sensation, Gaston "grand" serveur
12/06/2022 À 20:47
Suivez les Jeux Olympiques de Pékin 2022 et une année complète de sport sur Eurosport en profitant de notre offre exceptionnelle

Bruno Kuzuhara, balle de match lunaire, référence nadalesque

Mannarino à côté de son sujet, Gasquet battu à l'usure

Pas dans son assiette, Mannarino a connu un début de partie catastrophique. Rapidement mené d'un double break (4-0), il en a d'ailleurs cassé sa raquette de frustration, geste assez rare le concernant pour être signalé. Très vite dépassé à l'échange, le Français a connu d'immenses difficultés au service avec un pourcentage de premières balles bien trop faible (39 %), ce qui a donné tout le loisir à Zverev de l'attaquer sur ses secondes. Loin de le débloquer, le gain de son premier jeu (4-1) n'a été qu'une éclaircie fugace puisque son compteur est resté désespérément bloqué par la suite.
Zverev, de son côté, a fait preuve de beaucoup de sérieux, fléchissant bien ses jambes à l'échange pour ne pas se laisser piéger par les trajectoires rasantes de Mannarino. Plutôt efficace au service, il a écarté les quatre balles de break auxquelles il a été confronté : deux sur son premier engagement, et deux autres à 6-1, 4-0 dans le seul jeu où le Français se sera montré vraiment agressif et entreprenant à la relance.
Aucun regret à avoir donc pour Mannarino, passé complètement à côté de son sujet, contrairement à Richard Gasquet qui a subi, lui une défaite plus frustrante. Battu après un combat de plus de deux heures et demie en trois sets par Elias Ymer, le Biterrois de naissance a eu un break d'avance dans la première manche pour laquelle il a servi à 5-4 avant de connaître un coup de mou physique. Après avoir arraché la deuxième, il n'a pu tenir le rythme de son adversaire dans la troisième, essayant d'écourter les échanges à tout prix. C'est donc le Suédois qui aura le redoutable honneur de défier Zverev en demi-finale samedi. L'autre demie opposera Alexander Bublik à Filip Krajinovic.
ATP Rosmalen
Medvedev s'en sort face à Mannarino et redevient n°1 mondial
11/06/2022 À 17:01
Roland-Garros
Nadal, la voie royale vers le 22e Grand Chelem ? "J'ai un peu d'expérience…"
02/06/2022 À 22:24