Getty Images

Zverev, période troublée

Zverev, période troublée

Le 02/05/2019 à 18:01Mis à jour Le 03/05/2019 à 17:22

ATP MUNICH - Alexander Zverev vit une première moitié de saison 2019 difficile. En mal de résultats, le vainqueur du dernier Masters a eu ces derniers temps l'esprit pollué par des éléments extra-sportifs. L'Allemand espère pouvoir se consacrer à nouveau pleinement sur son jeu à court terme. Nécessaire, s'il veut retrouver son standing. Munich peut constituer une première étape.

Discret. C'est sans doute le mot qui convient le mieux à Alexander Zverev cette saison. Et plus ça va, plus c'est vrai. Son début de campagne n'avait pas été catastrophique. Même si son huitième de finale à l'Open d'Australie avait eu valeur de déception, sa finale à Acapulco fin février augurait d'une montée en puissance. Mais depuis, c'est la misère. Cinq tournois, et seulement quatre victoires. Loin, très loin du standing attendu d'un numéro 3 mondial, surtout quand il a bouclé le dernier exercice de manière aussi tonitruante en raflant le Masters.

Mais si le jeune Zverev patauge sur le court, c'est sans doute en partie parce qu'il n'a pas complètement la tête au tennis. Pas autant qu'il le souhaiterait, en tout cas. Ces dernières semaines, il a dû gérer toute une série de contrariétés de nature à polluer son esprit. Fait assez rare pour un joueur de tout premier plan, il s'en est ouvert très librement devant la presse en arrivant à Munich cette semaine. "Je sais que d'autres joueurs ne parleraient pas de ça, a-t-il dit. Mais je suis quelqu'un qui prend les choses très à cœur, et quand il se passe beaucoup de choses en dehors du terrain, c'est difficile."

Alexander Zverev à Barcelone en 2019

Alexander Zverev à Barcelone en 2019Getty Images

" Toute cette histoire me prend beaucoup de temps"

Il y a d'abord eu la rupture avec sa petite amie, Olga Sharypova, et les soucis de santé de son père, qui, malade, a dû être hospitalisé. Or Alexander Sr tient non seulement une place importante dans la vie de son fils, mais aussi dans sa carrière. Plus que tout autre, son père est son point d'ancrage sur le circuit. "Pour la première fois de mon existence, a rappelé le joueur allemand, il ne peut pas m'aider. J'espère qu'il reviendra vite, c'est vraiment la chose la plus importante pour moi."

Dernier point désagréable de nature à perturber son rendement, son différend avec son ancien agent, Patricio Apey, qui est en train de se régler par avocats interposés. "Toute cette histoire me prend beaucoup de temps, a-t-il confié. J'ai dû passer des heures au téléphone pratiquement tous les jours, ce n'est pas une histoire très agréable et ça m'a coûté beaucoup en concentration ces dernières semaines." Mais de son propre aveu, ce problème-là serait en phase de résolution. "Là, ça devient un peu plus calme et je peux me concentrer à nouveau à 100% sur le tennis", dit-il.

Vidéo - Munich - À domicile, Zverev se défait de Londero

00:57

Munich, terre idéale pour rebondir

En attendant, Alexander Zverev se montre assez philosophe. Il courbe l'échine, en attendant que les emmerdes, qui volent souvent en escadrilles comme le disait Jacques Chirac, daignent aller voir ailleurs. "C'est comme ça dans le sport de haut niveau, souffle l'Allemand. Parfois, vous êtes euphoriques, tout va bien, comme c'était mon cas à Londres l'année dernière au Masters, et parfois, ça ne marche pas. Mais quand vous sortez de ces périodes-là, vous êtes souvent plus fort et j'espère que ce sera le cas pour moi."

Dans ce contexte, il n'y avait probablement pas meilleur endroit que Munich pour lui permettre de retrouver de la confiance. Rien de tel qu'un tournoi à domicile pour retrouver des couleurs. Munich, c'est "son" tournoi. Vainqueur ces deux dernières années, il s'y sent bien. "Pour moi, ça a toujours été un tournoi important, qui a compté dans ma carrière, souligne-t-il. J'espère qu'une fois encore il va me sourire et que je vais pouvoir amorcer un retour au top. J'attendais ce rendez-vous avec impatience en tout cas."

Le classement, considération secondaire

Mercredi, Zverev s'est défait pour son entrée en lice de l'Argentin Juan Ignacio Londero. Un match casse-gueule, d'abord compliqué, avec un premier set où l'Allemand s'est montré erratique avant d'allumer quelques cylindres supplémentaires pour s'imposer en deux manches, 7-5, 6-1. "Londero est un bon joueur, surtout sur terre battue. Il a déjà gagné un tournoi cette saison donc c'est un bon début de tournoi pour moi", juge la tête de série numéro un.

Vendredi, lors de son quart de finale face à Christian Garin, il va tenter d'aligner deux victoires de suite pour la première fois depuis plus de deux mois. En cas de défaite, il cèdera sa place sur le podium au classement ATP à Roger Federer. Un détail. On l'aura compris, ces considérations comptables sont à ce jour secondaires pour le jeune Zverev. Ce dont il a d'abord besoin, c'est de retrouver de la sérénité et des repères. Le reste suivra.

Alexander Zverev, ATP Munich

Alexander Zverev, ATP MunichImago

Pariez sur le Tennis avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0