AFP

Andy Murray s'impose en finale face à Grigor Dimitrov (6-4, 7-6)

Dimitrov n'a rien pu faire pour priver Murray du 40e titre de sa carrière

Le 09/10/2016 à 15:42Mis à jour Le 09/10/2016 à 16:49

ATP 500 PEKIN - Andy Murray a remporté le cinquième titre de sa saison, le quarantième de sa carrière, en battant Grigor Dimitrov en finale à Pékin (6-4, 7-6(2)). Le Britannique n'avait encore jamais remporté le tournoi chinois.

Andy Murray a à peine tremblé pour accrocher le 40e tournoi de sa carrière. Face à un Grigor Dimitrov de retour à son meilleur niveau cette saison, le Britannique a maîtrisé son sujet en finale du tournoi ATP 500 de Pékin (6-4, 7-6). Avec ce nouveau sacre, son cinquième en 2016, Murray intègre le cercle fermé des joueurs (16 en tout) à plus de 40 titres. Ils sont trois à avoir déjà franchi cette barre et à être toujours en activité : Roger Federer, Rafael Nadal et Novak Djokovic. Grâce à cette victoire, le numéro 2 mondial grignote un peu plus sur la place de numéro 1 même si Djokovic conserve une marge importante.

Tête de série numéro 1 du tournoi chinois, Murray a bouclé une semaine sans anicroche face à Grigor Dimitrov. Le Bulgare, qualifié en finale sans jouer après le forfait de Milos Raonic samedi, n'a même pas pu mettre à profit sa fraîcheur supplémentaire. Le tarif a été le même pour lui que pour les autres adversaires du Britannique à Pékin : défaite en deux sets. Le 20e joueur mondial a été plombé par un mauvais début de rencontre. En cédant son service dès le premier jeu du match, il a laissé Murray prendre les commandes. Pas forcément impérial (seulement 30% de premières balles lors de ce premier set), le Britannique a pourtant réussi à conserver son avance jusqu'au bout (6-4).

Murray grignote sur Djokovic

La seconde manche prenait le même chemin et Murray servait pour le set quand Dimitrov a sonné la révolte. Il a aligné les points, signé un jeu blanc sur le service adverse avant de remporter sa mise en jeu, également sur un jeu blanc et pousser le Britannique au jeu décisif. Mais il en manque encore un peu à Dimitrov cette saison pour retrouver le chemin d'un titre (trois finales, trois défaites). Et cela s'est vu lors du tie-break, largement dominé par le numéro 2 mondial. Auteur de 40 fautes directes sur l'ensemble de la rencontre, le Bulgare pourra regretter son manque de précision.

Andy Murray poursuit de son côté son grand cru 2016 avec ce cinquième titre. Il continue, aussi, de se rapprocher peu à peu de Novak Djokovic pour la place de numéro 1. Le Serbe garde la main (un peu moins de 4 000 points d'avance) mais aura un nombre impressionnant de points à défendre d'ici la fin de la saison (vainqueur en 2015 à Shanghai, à Bercy et au Matsers). Murray numéro 1 et sur le trône du tennis mondial, ce n'est pas encore pour tout de suite. Mais le Britannique poursuit son rapproché.

L'Ecossais Andy Murray, au tournoi de Pékin.

L'Ecossais Andy Murray, au tournoi de Pékin.AFP

0
0