Paire rechute

Benoît Paire a retrouvé ses mauvaises habitudes. Opposé à l'Italien Stefano Travaglia, 69e joueur mondial, lundi pour son entrée en lice, l'Avignonnais n'a pas su tenir longtemps sa concentration et s'est incliné logiquement en deux manches (6-4, 6-3) en 1h18 de jeu. Privé du soutien des spectateurs dont il avait bénéficié à Madrid, il a livré un match décousu dont il est totalement sorti en milieu de second set.
ATP Rome
Smash dunk, passing, amortie rétro... Le top 5 du Masters 1000 de Rome
17/05/2021 À 11:39

Un point litigieux et Paire a déchanté au point de prendre la marque en photo

Un échange animé a mis aux prises le Français et l'arbitre Carlos Bernardes sur une marque proche de la ligne de couloir à 2-2. Persuadé d'avoir raison, Paire n'a pas réussi à évacuer sa frustration, commettant trois doubles fautes dans la foulée et concédant le break. Malgré un débreak immédiat, il n'est jamais vraiment passé à autre chose, laissant filer les trois derniers jeux après avoir photographié la marque de la balle au sol avec son téléphone portable. Sans continuité dans son jeu, l'Avignonnais a donc rechuté alors que Roland-Garros se rapproche à grands pas.

Humbert tombe sur plus fort que lui

Pour Ugo Humbert, le défi était tout autre. Le Messin a dû affronter un joueur en pleine ascension en la personne de Jannik Sinner. Et l'Italien, plus jeune membre du Top 20, n'a pas fait de sentiments. Il a totalement maîtrisé les débats, ne laissant que six jeux (6-2, 6-4) au Français en 1h30 de jeu. Cette victoire lui permettra d'ailleurs d'avoir l'honneur de défier Rafael Nadal pour l'entrée en lice du Majorquin au 2e tour.

Saoulé de coups, Humbert n'a rien pu faire face à Sinner : le résumé

D'entrée, Humbert a été étouffé dans cette partie par la cadence adverse. La puissance et les frappes croisées des deux côtés de Sinner ont privé de temps le Messin qui a rapidement concédé le double break (5-1). Le Français ne s'est toutefois pas résigné, parvenant même à ravir le service adverse d'entrée de seconde manche (6-2, 0-2). Mais il n'a pas pu confirmer son avantage, son adversaire italien reprenant rapidement sa marche en avant pour enchaîner quatre jeux. Humbert aura notamment payé un pourcentage de premières balles bien trop modeste (50 %) pour rivaliser davantage. Mais les regrets sont à relativiser : il y avait une classe d'écart sur le court.

Mannarino si près, si loin

Et la journée n'a décidément pas été bonne pour les Français, puisque le troisième et dernier Bleu en lice lundi s'est également fait éliminer. Malgré une bonne première partie de match, Adrian Mannarino s'est ainsi effondré face au Bolivien Hugo Dellien, 128e joueur mondial, qui l'a renversé en trois manches (2-6, 7-5, 6-2) et 2h16 de jeu. Il s'agit de la 5e défaite consécutive sur le circuit du gaucher qui n'a toujours pas gagné le moindre match sur terre battue en quatre tentatives cette saison.
Pourtant, Mannarino a bien cru mettre un terme à cette série noire. Le Français a ainsi mené 6-2, 3-0 et a même obtenu une balle de double break, avant de voir son adversaire revenir petit à petit. Embourbé dans de longs échanges de terriens qu'il déteste, il a vu la partie lui échapper progressivement, lâchant même rapidement l'affaire dès le début de l'acte final. Gaël Monfils, qui défiera Lorenzo Sonego, sera donc la dernière chance tricolore de franchir le 1er tour à Rome.
ATP Rome
Jeu, set et maths : Rafael Nadal vole sur la terre, les Français trébuchent
17/05/2021 À 00:07
ATP Rome
Djokovic a retrouvé la flamme : "Je ne m'étais pas senti comme ça sur terre depuis longtemps"
16/05/2021 À 21:45