Getty Images

ATP Rotterdam : Succès expéditif de Roger Federer contre Ruben Bemelmans au 1er tour (6-1, 6-2)

Federer n'a pas traîné

Le 14/02/2018 à 20:24Mis à jour Le 14/02/2018 à 20:58

ATP 500 ROTTERDAM – Roger Federer n'a éprouvé aucune difficulté, mercredi soir, pour se défaire de Ruben Bemelmans au premier tour (6-1, 6-2). Le Suisse a tout simplement survolé la rencontre, qui n'a duré que 46 minutes. Il affrontera Philipp Kohlschreiber pour une place en quart de finale.

Roger Federer n'avait visiblement pas envie de traîner sur le court. Pour son entrée en lice à l'ATP Rotterdam, qui lui promet la place de numéro 1 mondial, le Suisse a été expéditif face à Ruben Bemelmans, 116e mondial qui a tenu à peine plus de 45 minutes (6-1, 6-2). Appliqué, agressif et très en jambe, le récent vainqueur de l'Open d'Australie a fait un pas de plus vers son objectif et affrontera Philipp Kohlschreiber au second tour.

Roger Federer n'avait pas le temps. Après 18 minutes de match, il avait déjà avalé le premier set, dans lequel il a mené 5-0 avant de lâcher le troisième jeu à Ruben Bemelmans pour le suspense. Le Suisse a finalement conclu avec une montée à contretemps et on se demandait bien alors comment le Belge allait pouvoir répondre à un joueur affichant une telle confiance et une telle facilité. D'autant que ses montées au filet traduisant une forme de résignation ont souvent donné lieu à des passing gagnants de la part de Federer.

Federer express

Sans surprise, le deuxième set a également été une formalité, même si Bemelmans a sauvé plusieurs balles de break pour l'honneur. Mais, après avoir perdu sa mise en jeu d'entrée, il a rendu les armes trop facilement face à un Federer ayant enchaîné trois jeux blancs et un dernier break pour plier l'affaire.

Plein de déterminaton, Roger Federer a prouvé qu'il voulait vraiment aller chercher cette place de numéro 1 mondial pour accrocher un nouveau record à sa formidable carrière. Malgré un match à sens unique, il a fait preuve d'un immense respect à l'article de Ruben Bemelmans, ne lâchant aucun point facilement et ne laissant que des miettes sur son service. Il s'est même fendu de quelques coups de génie, à l'image de ce smash aveugle dos au terrain enchaîné avec un scud en coup droit pour empocher le sixième jeu du deuxième set (6-1, 4-2).

Avec cette énième démonstration, Roger Federer n'est plus qu'à deux matches d'un objectif lui tendant les bras après l'élimination précoce de Stan Wawrinka. En tout cas, Philipp Kohlschreiber est prévenu : le Suisse n'est toujours pas rassasié après son 20e titre du Grand Chelem.

0
0