A 36 ans bien tassés, le roi est de retour sur son trône. En dominant vendredi soir le Néerlandais Robin Haase, 42e joueur mondial, en quart de finale du tournoi ATP 500 de Rotterdam en trois sets (4-6, 6-1, 6-1) et 1h18 de jeu, Roger Federer s'est assuré de retrouver le sommet de la hiérarchie mondiale à partir du début de la semaine prochaine. Le Suisse devient ainsi le plus vieux numéro 1 mondial de l'histoire du tennis, loin devant l'Américain Andre Agassi, précédent détenteur du record à plus de 33 ans.
Le public néerlandais a donc assisté à un nouveau moment d'histoire du tennis. Il s'est aussi régalé, du moins pendant plus d'un set et demi, devant la qualité de jeu proposée par les deux hommes. Dès le deuxième point du match, Roger Federer sortait un coup dont lui seul a le secret : un passing de revers à une main long de ligne ajusté grâce à l'exceptionnelle flexibilité de son poignet. Très concentré, le Maestro s'offrait dans la foulée trois balles de break d'entrée. Mais bien décidé à ne pas jouer les faire-valoir, Robin Haase a sorti le grand jeu pour les sauver et recoller.
https://i.eurosport.com/2018/02/16/2272600.jpg
Laver Cup
Djokovic au rendez-vous, le Big Four sera au complet
22/07/2022 À 08:11
Les deux joueurs, tranquilles sur leurs mises en jeu respectives, se sont alors livré à un chassé-croisé de haute tenue jusqu'à 4 jeux partout. Et à la surprise générale, c'est le Néerlandais qui a pris le premier avantage significatif de la soirée en prenant le service du Suisse, en panne de premières balles (57 % seulement sur le match, 6 aces et une double-faute). Dans la foulée, Robin Haase a conclu la manche inaugurale sur son service après 34 minutes de jeu d'un spectacle agréable.

Les félicitations d'Agassi

Vexé par le déroulement des événements, le numéro 2 mondial n'a pas laissé le doute s'instiller dans son esprit. Remportant les 11 premiers points du deuxième set, Roger Federer a brutalement accéléré, réalisant le break d'entrée en se ruant au filet. Plus offensif que jamais, le Bâlois s'est ensuite irrémédiablement détaché pour égaliser à une manche partout et remettre les pendules à l'heure. Sur sa lancée, le Maestro a réalisé le break d'entrée de troisième set sur un sublime passing de revers croisé.
En total contrôle, Roger Federer s'est alors sereinement dirigé vers une victoire rapide, profitant aussi d'une blessure au dos de son adversaire. Dans le dernier carré, il retrouvera ce samedi soit l'Italien Andreas Seppi, 81e joueur mondial, soit le jeune et prometteur Russe Daniil Medvedev, 57e à l'ATP. Assuré de retrouver le trône lundi prochain, plus de cinq ans après l'avoir quitté, le Maestro n'a pu retenir ses larmes après la balle de match, et avant de recevoir un trophée spécial pour l'occasion des mains du directeur du tournoi Richard Krajicek. Quelques secondes après sa performance, il a reçu les félicitations d'Andre Agassi himself sur Twitter. Elégant de la part de celui qui est devenu l'un des entraîneurs du Serbe Novak Djokovic, l'un des plus grands rivaux du Bâlois.
Wimbledon
32 finales de Grand Chelem : "Djoko" dépasse Federer !
08/07/2022 À 16:56
Wimbledon
Ils resteront inséparables : Nadal le reconnaît, Federer "lui manque"
04/07/2022 À 12:12