Cette fois, Andy Murray n’a pas pu tenir la cadence. Très accrocheur, voire dominateur, pendant un set, le Britannique a finalement subi la loi et la puissance d’Andrey Rublev, 8e mondial, au 2e tour du tournoi de Rotterdam (7-5, 6-2). Le Russe affrontera Jérémy Chardy ou David Goffin au prochain tour.
Pendant un set, on se serait presque cru revenu quelques années en arrière. Comme à ses plus belles heures, Andy Murray se jetait sur toutes les balles, sortait quelques merveilles en défense, et cuisinait son adversaire à coups de slices vicieux. Du old-school Murray, bagarreur et volontaire. En face, Andrey Rublev suivait au tableau d'affichage, tout en précipitant beaucoup, cherchant trop souvent le coup gagnant.
ATP Vienne
Trop juste, Murray éliminé par Alcaraz après un super combat
IL Y A 4 HEURES

Murray y a cru mais Rublev n'a jamais cédé : Le résumé du match en vidéo

Mais nous sommes bien en 2021 et "Sir Andy" n’est plus tout fait le même. A 5-5, l’Ecossais, triple vainqueur en Grand Chelem, allait commettre deux doubles-fautes fatales, offrant un break lourd de conséquences. Rublev, toujours fébrile, parvenait néanmoins à écarter deux balles de debreak pour virer en tête après un set long de plus d'une heure.

Rublev s'affiche en favori

Le plus dur était fait pour le Moscovite. Peu efficace au service (5 aces mais seulement 53% de premières balles), le 8e mondial commençait en effet à régler la mire dans l’échange. Campé sur sa ligne, le Russe distribuait les missiles et trouvait enfin le bon équilibre entre agressivité et précision (24 coups gagnants dont 14 coups droits - pour 12 fautes directes sur l’ensemble du match).
C’en était trop pour Murray. Saoulé de coups et souvent très loin de sa ligne, le Britannique, aujourd’hui 123e mondial, baissait pavillon rapidement dans cette deuxième manche. S’il est difficile de savoir à quel niveau il pourra remonter, l’Ecossais a tout de même prouvé à Rotterdam qu’il était loin de faire de la figuration face à un Top 10, et que son envie de jouer était encore bien présente. Tout comme sa hargne, sa qualité de défense, et son coup d’œil en retour.
Mais il en fallait plus pour perturber réellement Andrey Rublev. Le Russe au bras de feu en est désormais à 17 victoires de suite en ATP 500. Et avec les éliminations précoces de Daniil Medvedev et Alexander Zverev, il fait figure, avec Stefanos Tsitsipas, de favori légitime pour le titre aux Pays-Bas.
ATP Vienne
2h41 de combat, et Murray s'offre Hurkacz
25/10/2021 À 19:33
ATP Anvers
Murray rend les armes face à Schwartzman
21/10/2021 À 19:33