Getty Images

Auger-Aliassime s'en sort in extremis

Auger-Aliassime s'en sort in extremis

Le 14/06/2019 à 18:18Mis à jour Le 14/06/2019 à 21:25

ATP STUTTGART - Félix Auger-Aliassime s'est fait (très) peur. Opposé au fantasque Dustin Brown en quart de finale sur le gazon allemand vendredi, le Canadien s'est imposé d'extrême justesse après une belle empoignade et trois tie-breaks (7-6, 6-7, 7-6). Il retrouvera en demi-finale son compatriote Milos Raonic, quant à lui tombeur du Hongrois Marton Fucsovics (6-4, 6-4).

Félix Auger-Aliassime a les nerfs solides. A seulement 18 ans, le Canadien a déjà une mentalité de champion et ne lâche rien : il l’a encore montré vendredi en quart de finale du tournoi de Stuttgart face au fantasque (et très dangereux sur gazon) Allemand Dustin Brown. Il est ainsi sorti vainqueur d’une fin de match électrique et l’a finalement emporté après trois manches très disputées (7-6, 6-7, 7-6) et deux heures et demie de bataille. Dans le dernier carré, il affrontera son compatriote Milos Raonic, qui a battu le Hongrois Marton Fucsovics en deux sets (6-4, 6-4).

Félix Auger-Aliassime est doué et il le montre sur tous les terrains. Vendredi, il est devenu le plus jeune joueur à atteindre les demi-finales d'un tournoi sur trois surfaces différentes (Rio, Lyon sur terre battue, Miami sur dur et Stuttgart sur gazon) durant la même saison depuis l’Australien Lleyton Hewitt en 1999. Et il l’a fait avec la manière. Après avoir impressionné contre Gilles Simon la veille, le jeune Canadien a su garder son sang-froid dans les moments chauds pour se sortir du piège tendu par Dustin Brown.

30 aces pour Auger-Aliassime

Auger-Aliassime a d’abord survolé le début de match : solide dans le tie-break du premier set, il n’a pas concédé la moindre balle de break sur son engagement jusqu’à 4 jeux partout dans la deuxième manche. Très efficace sur première balle (83 % de réussite derrière), il a servi pas moins de 30 aces durant la partie. Mais de l’autre côté du filet, Dustin Brown a su sortir des coups dont lui seul a le secret pour remettre les compteurs à zéro après un nouveau jeu décisif (7-6, 6-7).

Perturbé par la tournure des événements dans un match sans rythme mais explosif, Auger-Aliassime s’est alors mis à commettre de plus en plus de fautes avant de finalement céder le premier son engagement à 2-2 dans le troisième acte. Et alors qu’il semblait se diriger vers une défaite frustrante, le Canadien a sorti un jeu de retour fantastique pour refaire son retard alors que son adversaire servait pour le match à 5-4 : d’un passing de coup droit fulgurant en tournant sur lui-même alors qu’il venait d’être lobé, il a mystifié Brown.

Totalement relancé, Auger-Aliassime a repris l’avantage psychologique pour prendre le dessus dans l’ultime jeu décisif. Décidément, ce jeune homme a bien des atouts à faire valoir. Et il pourrait bien le montrer au grand public dans un peu plus de quinze jours du côté du All England Club.

Pariez sur le Tennis avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0