Eurosport

Expéditif, Pouille gagne le droit de défier le "Djoker"

Expéditif, Pouille gagne le droit de défier le "Djoker"

Le 02/10/2019 à 12:22Mis à jour Le 02/10/2019 à 15:09

ATP TOKYO - Lucas Pouille n'avait pas de temps à perdre à Tokyo. Le Français n'a laissé aucune chance au Japonais Yoshihito Nishioka, balayé en 49 petites minutes (6-1, 6-2) mercredi au 2e tour. Il aura le redoutable honneur d'affronter le numéro 1 mondial Novak Djokovic en quart de finale.

Décevant à Zhuhaï la semaine dernière, Lucas Pouille retrouve des couleurs au Japon. Après des débuts très intéressants face à Hubert Hurkacz, il est encore monté en régime mercredi au 2e tour du tournoi ATP 500 de Tokyo. Le Nordiste n’a pas fait de détails face au Japonais Yoshihito Nishioka, 77e joueur mondial, asphyxié (6-1, 6-2) en un peu plus de trois quarts d’heure (49 minutes précisément). Seul Français encore en lice, il retrouvera vendredi le numéro 1 mondial Novak Djokovic pour un quart de finale de prestige.

S’il ne fallait retenir qu’une statistique du match entre Lucas Pouille et Yoshihito Nishioka, ce serait assurément celle des coups gagnants. Le Français en a quasiment frappé neuf fois plus que son adversaire : 26 contre 3. Sur un court japonais plutôt rapide, il a pu faire parler la poudre et son explosivité au service, comme en coup droit. De l’autre côté du filet, malgré le soutien d’un public acquis à sa cause, son adversaire n’a rien trouvé à opposer à cette puissance.

Vidéo - Conquérant et surpuissant à l'échange, Pouille a marché sur Nishioka

01:51

L'agression systématique comme tactique

Pouille a construit son succès éclair d’abord sur une belle qualité de première balle (69 %). Il a ainsi remporté 85 % des points derrière, protégeant à merveille son engagement. D’autant que sur seconde, le Français a fait presque aussi bien (75 % de réussite), ce qui lui a permis de ne pas concéder la moindre balle de break. Dans ces conditions, Nishioka a constamment joué et servi sous pression et les points ont logiquement défilé.

Les deux sets de la partie ont connu quasiment le même scénario, Pouille agressant systématiquement et avec réussite les secondes balles adverses. Son adversaire a ainsi concédé à quatre reprises sa mise en jeu (deux dans chaque set), assommé par une pluie de coups. Impressionnant, le Français serait bien inspiré de garder de telles sensations s’il veut bousculer Djokovic en quart de finale, sur une surface qui lui permet de conclure les points en quelques frappes de balle.

Pariez sur le Tennis avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0