Toni Nadal revient aux affaires. En février 2017, le tonton indissociable de son neveu Rafael Nadal, dont il avait été l'entraîneur depuis les débuts, annonçait la fin de sa collaboration avec le champion majorquin. Depuis quatre ans, Toni Nadal n'était pas resté inactif, ni avare de prises de paroles, mais il n'avait plus travaillé avec un joueur de haut niveau. Jeudi, il a annoncé qu'il intégrait le staff de Félix Auger-Aliassime, 20 ans et grand espoir du tennis canadien, qui occupe aujourd'hui la 22e place au classement ATP.
Les deux hommes vont commencer à travailler ensemble dès maintenant et Toni Nadal sera aux côtés du Québécois dès le Masters 1000 de Monte-Carlo, la semaine prochaine. Si Nadal a accepté de se lancer, c'est parce qu'il voit en Félix Auger-Aliassime une personne au profil similaire à son ancien protégé. "Je n'aurais pas pu travailler avec quelqu'un qui n'est pas respectueux et qui n'a pas de vraies valeurs, a confié le technicien espagnol au quotidien Marca. J'ai eu la chance de travailler avec un gamin pour qui le respect était très important. J'attends la même chose ici."
ATP Barcelone
Auger-Aliassime enchaîne avec brio
IL Y A 11 MINUTES
Au-delà des qualités humaines, le potentiel du joueur a aussi de quoi intéresser n'importe quel entraîneur. Phénomène de précocité, surtout à l'échelle des normes actuelles, Félix Auger-Aliassime a décroché son meilleur classement (17e) à l'âge de 18 ans. Mais depuis un peu plus d'un an, il se heurte à une forme de plafond. Ses résultats restent très corrects, mais il a besoin de franchir un nouveau cap pour dépasser un certain blocage, notamment dans les finales. Toujours en quête de son premier titre sur le circuit, le Canadien a perdu les sept finales qu'il a disputées jusqu'ici. Pas dramatique vu son âge, mais embêtant.

Félix Auger-Aliassime.

Crédit: Getty Images

Je veux qu’on puisse bâtir quelque chose de solide ensemble
"Je voulais m'associer à quelqu'un qui a déjà été au plus haut niveau de mon sport, a expliqué lors d'un point presse en ligne Auger-Aliassime, qui avait sans doute besoin d'un regard nouveau. Un niveau où j’aimerais être un jour. J’ai hâte de travailler ensemble sur une base quotidienne afin que je devienne un meilleur joueur dans tous les aspects. Il n’y a pas de recette secrète pour obtenir du succès. Je veux qu’on puisse bâtir quelque chose de solide ensemble."
Cette nouvelle ne tombe pas de nulle part. Félix Auger-Aliassime s'était entraîné pendant deux semaines au mois de décembre à l'Académie de Rafael Nadal à Majorque, en Espagne. Un mois plus tôt, il avait annoncé qu'il se séparait de son entraîneur "historique", Guillaume Marx. Frédéric Fontang va par ailleurs rester à ses côtés. Depuis la fin de l'année dernière, l'idée d'un tandem Nadal - Auger-Aliassime était donc dans l'air. Le voilà officialisé.
Pour les deux parties, le défi est excitant. La jeune pépite du Québec veut retrouver de l'allant et aller voir si sa place est tout en haut. Toni Nadal, lui, a l'occasion de démontrer qu'il peut réussir avec quelqu'un d'autre que Rafael Nadal. Et si son nouveau poulain devait affronter son neveu ? "Je reste l'oncle de Rafa, dit-il. Mais si Rafa doit perdre contre quelqu'un, autant que ce soit Félix !"
ATP Barcelone
Piqué au vif, Nadal s'est rebellé : les temps forts de sa victoire face à Ivashka
IL Y A 16 HEURES
ATP Belgrade
Chez lui, Djokovic s'est offert un succès tranquille pour se remettre sur les rails
IL Y A 17 HEURES