Il a beaucoup râlé pour finalement terminer avec le sourire. Daniil Medvedev avance en Autriche, mais jeudi, il en a bavé face à Vasek Pospisil, 81e joueur mondial. Tombeur de son compatriote Félix Auger-Aliassime au tour précédent, le Canadien a donné du fil à retordre au Russe, lui prenant même le premier set avant de baisser pavillon en trois manches (4-6, 6-3, 6-2) et 1h58 de jeu. Pour rallier les demi-finales, la tête de série numéro 4 devra se défaire en quart du Sud-Africain Kevin Anderson.

Il l'a déjà prouvé à de nombreuses reprises sur le circuit comme lors du dernier US Open, Vasek Pospisil aime bien jouer les coupeurs de tête. Et jeudi, Daniil Medvedev a bien failli perdre la sienne face à celui qui l'avait déjà fait tomber dans des conditions quasi-similaires, sur le dur indoor de Rotterdam en début d'année. Longtemps dépassé par l'agressivité adverse, le Russe s'en est beaucoup pris à son coach Gilles Cervara, imperturbable en tribune, avant de faire tourner une partie mal engagée.

ATP Vienne
Rien n'arrête Rublev, surtout pas Sonego : le résumé de la finale
01/11/2020 À 15:32

Pospisil n'a pas tenu la distance

Il faut dire que jusqu'au milieu du deuxième set, Pospisil n'était pas loin de jouer le match parfait. Excellent au filet durant le premier acte avec 7 points marqués sur 7 montées, le Canadien tenait même le bras de fer en fond de court et a viré en tête le plus logiquement du monde, assénant 14 coups gagnants pour 5 petites fautes directes. Mais, bien que très frustré, Medvedev a pris progressivement ses marques à la relance, exploitant de mieux en mieux les secondes balles adverses. Et s'il a laissé passer sa chance à 5 reprises dans le 6e jeu de la deuxième manche, il a su la saisir dans le 8e pour remettre dans la foulée les compteurs à zéro.

Dès lors, le match a changé de visage. D'une intensité féroce dans sa première partie, il s'est révélé à sens unique par la suite. Visiblement rincé physiquement, Pospisil a perdu en vitesse et en précision dans son petit jeu de jambes et les fautes ont commencé à pleuvoir (34 en tout pour 32 coups gagnants). Medvedev, lui, a gagné en confiance et décoché des flèches de plus en plus décisives au retour et en passing et il a remporté 6 des 7 derniers jeux de la partie. Pour la première fois depuis l'US Open, le Russe enchaîne deux victoires. De quoi lui redonner confiance en cette fin de saison.

ATP Vienne
Rublev, l'homme en forme valide son billet pour le Masters
01/11/2020 À 14:28
ATP Vienne
Sans pitié pour Evans, Sonego a brillamment confirmé son exploit face à Djokovic
31/10/2020 À 18:21