Heureusement pour lui, Alexander Zverev a plus de marge que par le passé. Car autrement vendredi, il aurait pu payer cher une déconcentration coupable contre Félix Auger-Aliassime, alors qu'il avait le match bien en main. Mais le champion olympique allemand est désormais capable de serrer le jeu quand il en a le plus besoin, ce qui lui a permis de ramener le Canadien à la raison (6-4, 4-6, 6-3) en un peu plus de deux heures de jeu (2h05 exactement) en quart de finale du tournoi de Vienne. Samedi dans le dernier carré, il a donc rendez-vous avec le prodige Carlos Alcaraz, tombeur magnifique de Matteo Berrettini.
Suivez une année complète de sport et d’événements sur Eurosport pour 69,99 euros !
A force de jouer avec le feu, il pourrait finir par se brûler. Comme face à Alex de Minaur en huitième de finale, Alexander Zverev a affiché un niveau de jeu sinusoïdal contre Félix Auger-Aliassime. Si à la fin, il l'a encore emporté en revenant aux fondamentaux, le numéro 4 mondial aurait, selon toute vraisemblance, pu s'épargner bien des sueurs froides.
Open d'Australie
Auger-Aliassime avertit la concurrence : "Un bon message que j'envoie à mes adversaires"
HIER À 15:55

Alexander Zverev à Vienne en 2021

Crédit: Getty Images

Zverev a failli payer un excès de confiance

Pendant un set et demi, Zverev a ainsi affiché l'assurance suprême qui fut la sienne cet été. Sa domination était telle à l'échange qu'il s'est même permis de ne servir que 41 % de premières balles dans le premier set, remporté 6-4 sans forcer. Un break précoce lui a suffi dans cette manche où il n'aura abandonné que deux points et aucun quand son premier service est passé (9/9).
En résistance, Auger-Aliassime s'est appuyé aussi sur son service pour se protéger jusqu'à 4-3 en sa faveur dans le deuxième manche. Moment choisi par Zverev pour dérailler totalement. Alors qu'il menait 30/0 sur son service et qu'il n'avait plus qu'une volée haute à déposer, il a expédié la balle dans le filet. Un raté monumental, peut-être synonyme d'excès de confiance, qui l'a totalement déréglé et a permis à son adversaire de le breaker puis d'égaliser à une manche partout.
Davantage bousculé encore en début de dernier acte, Zverev a d'abord repris pied au service pour rester devant. Et à 3-2, il a su relancer la machine et porter l'estocade sur sa 7e occasion de break dans un jeu de plus d'un quart d'heure. Auger-Aliassime, qui avait sauvé les 6 premières sur des aces ou des services gagnants, a payé cher sa seule seconde balle servie sous pression. L'Allemand l'a donc échappé belle et pouvait crier sa rage sur une dernière faute en revers adverse.
Open d'Australie
Deux sets de retard et une balle de match contre lui : Medvedev résiste à tout
HIER À 13:29
Open d'Australie
Zverev sonné par son nouvel échec : "Je dois me regarder en face"
23/01/2022 À 09:14