C'est peut-être une victoire fondatrice. Car Andy Murray n'était pas spécialement à la fête depuis son retour sur les courts. Mercredi, l'ancien numéro un mondial a confirmé son entrée en matière encourageante à Washington. Il a dû batailler. Mais il a fini par prendre le dessus sur Kyle Edmund, 18e joueur mondial (7-6, 1-6, 6-4). Une revanche pour Murray qui n'avait pas pu prendre un set au Britannique à Eastbourne il y a un mois (6-4, 6-4). Et, surtout, la perspective éventuelle de disputer son premier quart de finale depuis plus d'un an.
Cela n'a pas été simple pour Murray, largement dominé dans le deuxième set. Mais l'Ecossais ne s'est pas démobilisé. Et Edmund a craqué au pire des moments, à 4-5 sur son service dans la dernière manche, en commettant une double-faute qui a offert une balle de match à Murray. L'ancien numéro un mondial ne s'est pas fait prier pour conclure dans la foulée. "C'était mieux que mon premier match où j'ai quasiment passé tout mon temps à défendre, s'est-il réjoui. J'étais plus offensif et bien plus satisfait de la manière dont j'ai approché ce match."
ATP Madrid
Nadal prenable, Nalbandian unique, 4h03 : Madrid, un tournoi qui se démarque en 6 stats
02/05/2021 À 21:39
Rassuré et en progrès, Murray peut désormais se tourner vers son prochain objectif. Disputer un nouveau quart de finale, plus d'un an après sa dernière apparition à ce stade d'un tournoi. C'était lors de sa défaite face à Sam Querrey à Wimbledon, qui avait lancé cette si longue période d'inactivité pour l'Ecossais. Face à Marius Copil, 93e mondial et vainqueur de Jérémy Chardy au 2e tour, il aura l'occasion de la mettre un peu plus derrière lui en confirmant son regain de forme.
Tokyo 2020
Après son titre londonien, le doublé : Murray avait terrassé Del Potro à Rio
13/04/2021 À 11:25
ATP Rotterdam
Rublev trop puissant pour Murray
03/03/2021 À 20:21