Imago

Masters 2014 - Groupe B : Roger Federer écrase Kei Nishikori et se rapproche des demi-finales

Federer a croqué un tout petit Nishikori, le voilà presque en demies

Le 11/11/2014 à 16:25Mis à jour Le 11/11/2014 à 23:36

Facile vainqueur de Kei Nishikori (6-3, 6-2) mardi à Londres, Roger Federer est quasiment en demi-finales du Masters. Il n'y a pas eu de match.

Décidément, pour l'instant, ce Masters 2014 n'est pas placé sous le signe du suspense. Pour la cinquième fois en cinq rencontres, l'affaire a été pliée en deux sets. Roger Federer n'a fait qu'une bouchée de Kei Nishikori mardi à Londres, dans une rencontre à sens unique loin de tenir les promesses attendues. Il n'a fallu que 69 minutes et deux petites manches (6-3, 6-2), pour que le Suisse signe sa deuxième victoire après celle acquise devant Milos Raonic dimanche.

Il faudrait maintenant un vrai concours de circonstances pour que Federer ne soit pas au rendez-vous des demi-finales ce week-end. Il aurait même pu être d'ores et déjà qualifié si Raonic avait battu Andy Murray, ou si Murray s'était imposé en trois sets face au gros serveur canadien. Pour se hisser dans le dernier carré, le Suisse devra donc prendre au moins un set jeudi face à l'Ecossais. En tout état de cause, Federer a montré qu'il était le patron dans ce groupe B où on lui prédisait une opposition beaucoup plus solide. Mais son match contre Nishikori s'est avéré rapidement facile, essentiellement grâce à son adversaire, loin, très loin de son meilleur niveau.

Nishikori en délicatesse avec son poignet

Remarquable contre Murray pour le tout premier match de sa carrière au Masters, Nishikori est cette fois passé totalement à côté de son sujet. Il a multiplié les fautes (30 au total), notamment côté revers. Peut-être faut-il y voir la conséquence de sa blessure au poignet. Le Japonais a été soigné à plusieurs reprises par le kiné au cours de la rencontre. Pourtant, le finaliste de l'US Open avait plutôt bien entamé la rencontre, en se montrant menaçant sur le service de Federer. Il a même obtenu deux balles de break à 1-1 dans le premier set. Une fois l'alerte levée, le Suisse a porté l'estocade pour signer le break dans la foulée. Il s'est envolé, et Nishikori ne l'a jamais revu.

La seconde manche a été plus expéditive encore, avec deux breaks du Suisse. Physiquement, Nishikori n'y était pas et il a par ailleurs semblé lâcher prise mentalement. Même sans livrer une partie exceptionnelle (il a connu son lot d'approximations et son pourcentage de premières balles, limité à 56%, devra grimper s'il veut le titre), Roger Federer a donc passé une après-midi très tranquille. Sa 70e victoire de la saison 2014 (il est le seul à afficher un tel total) lui ouvre des perspectives intéressantes dans ce tournoi. Au passage, il entretient le faible espoir de finir l'année à la première place mondiale.

(*GR : Games won ratio : ratio de jeux marqués)

Pariez sur le Tennis avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0