AFP

Masters 2015 : Roger Federer lâche un set à Kei Nishikori mais empoche son 3e succès en 3 matches

Federer poursuit son sans-faute... ou presque

Le 19/11/2015 à 17:28Mis à jour Le 20/11/2015 à 09:35

Après Tomas Berdych et Novak Djokovic, Roger Federer a dominé Kei Nishikori lors de son troisième match du Masters 2015. Non content d'avoir éliminé le Japonais de la course aux demies, le Suisse, vainqueur en trois sets (7-5, 4-6, 6-4) et 2h10 de jeu, est assuré de terminer en tête du groupe Stan Smith. En attendant les demi-finales.

On commence à y voir clair. En venant à bout de Kei Nishikori en trois manches (7-5, 4-6, 6-4), Roger Federer, déjà qualifié pour les demi-finales du Masters avant cette rencontre, a éliminé le Japonais de la course aux demies. Grâce à ce troisième succès en autant de rencontres, le Suisse s'est surtout assuré la première place du groupe Stan Smith.

A l'image d'une saison contrastée, où il a confirmé son statut de Top 10 mais finalement fait moins d'étincelles dans les grands tournois qu'en 2014, Nishikori est passé tout près, face à Federer, de signer in extremis sa première victoire de l'année sur un Top 5… et ce alors même que le Suisse était bien parti pour s'octroyer un facile succès en deux sets lorsqu'il s'est détaché 7-5, 4-1 et encore 30A sur le service de son adversaire.

Mais une panne de premières balles du numéro trois mondial, couplée à une prise de risques totale (et payante) de son adversaire, a valu à Kei Nishikori d'inscrire 17 des 21 points suivants et de relancer totalement la partie.

Djokovic en ballotage favorable pour accompagner Federer

Le troisième set a encore occasionné son comptant de sueurs froides à un Federer mis sous pression par la qualité de retour du Japonais... mais pouvant lui aussi breaker à tout moment (30% de réussite derrière sa seconde balle pour Federer, 41% pour Nishikori). Bilan : un match à 11 breaks enregistrés, où (pour une fois) Federer a fait preuve d'un plus grand réalisme pour l'emporter au bout de 2h10 de jeu, fort d'une statistique immaculée de 6 balles de breaks converties sur 6 tentatives, là où Nishikori termine à 5 sur 12 (42%).

0
0