AFP

Roger Federer commence par une promenade face à Tomas Berdych

Federer commence par une promenade
Par Eurosport

Le 15/11/2015 à 14:57Mis à jour Le 15/11/2015 à 23:33

MASTERS 2015 - Roger Federer a entamé du bon pied son Masters. Le Suisse a facilement disposé du Tchèque Tomas Berdych (6-4, 6-2) en un peu plus d'une heure. Comme Novak Djokovic, il effectue un premier pas vers les demi-finales.

Sur le papier, Novak Djokovic et Roger Federer semblaient grands favoris pour sortir du groupe Stan Smith. Sur le terrain, cette première journée du Masters a largement confirmé ce pressentiment. Djokovic a commencé par balayer Kei Nishikori dans l'après-midi en ne lui laissant qu'un jeu par set. Dans la soirée, Federer s'est montré à peine plus clément avec Tomas Berdych, expédié en 69 minutes et deux sets, 6-4, 6-2.

On a pourtant cru dans un premier temps qu'il y aurait match. Berdych a même commencé la rencontre par un break, aussitôt effacé par Federer. Jusqu'à 4-4, la rencontre est resté équilibrée. Puis Berdych a lâché son service dans le 9e jeu, et ce fut le début de la fin pour lui. Un énorme trou noir de 7 jeux, puisque, de 4-3 Berdych, nous sommes passés à 6-4, 4-0 Federer 25 minutes plus tard.

60e match au Masters pour Federer

Totalement en panne de service, Tomas Berdych n'a pu servir que 44% de premières balles. Peu, trop peu. Son coup droit n'a pas fait d'étincelles non plus, et il a offert trop de points au Suisse sur ce coup. Federer, lui, n'a perdu que 4 points derrière sa première balle sur l'ensemble de la rencontre. A l'exception de son retard à l'allumage sur son tout premier jeu, il a ensuite déroulé sur ses engagements.

Pour son 60e match (!) et sa 49e victoire au Masters, le numéro 3 mondial n'a donc pas trop sué, avant de recevoir le trophée du joueur préféré des fans pour… la 13e année consécutive. On voit vraiment mal comment les deux places en demi-finales pourraient échapper au Bâlois et à Djokovic vu l'opposition proposée par Berdych et Nishikori dimanche. On attendait mieux notamment du Tchèque, qui avait bousculé le Serbe à Bercy en quarts de finale. Mais il n'y a pas eu photo.

0
0