AFP

Andy Murray après sa victoire sur Novak Djokovic : "Cette fois, c'était pour moi"

Murray : "Cette fois, c'était pour moi"

Le 21/11/2016 à 00:20Mis à jour Le 21/11/2016 à 00:32

MASTERS - Andy Murray peut être fier de sa victoire, dimanche à Londres, sur Novak Djokovic en finale du Masters (6-3, 6-4). Non seulement, elle lui permet de ponctuer de la plus belle manière une saison exceptionnelle, mais aussi de prendre rendez-vous pour 2017. Avec optimisme mais aussi quelques craintes.

"On a déjà joué de meilleurs matches l'un contre l'autre." Andy Murray le reconnaît volontiers : cette finale de Masters ne restera pas dans les annales pour son scénario de folie ou son énorme intensité. Non, elle le restera surtout comme la marque de la domination du Britannique sur celui qui pouvait encore briser son rêve de terminer numéro un mondial fin 2016. Dans une O² Arena où le Serbe restait sur quatre finales remportées, le nouveau patron de l'ATP a fait parler son autorité pour faire tomber le multiple tenant du titre et revendiquer haut et fort sa prise de pouvoir irrésistible cet été.

Face à lui, Djokovic a semblé comme anesthésié. Après un début de Masters réussi, le Serbe s'est vite retrouvé la tête dans le sac. "J'ai été plus solide aux moments importants, a souligné Murray. Peut-être que, vu la façon dont se sont déroulés ces derniers mois, j'ai profité de ce petit supplément de confiance qu'il avait lui dans le passé." Avant de préciser : "J'ai plus perdu que gagné contre lui, dont plusieurs grandes finales. Cette fois, c'était pour moi, c'est une grosse victoire et ça va me motiver pour 2017. Après, ce sont surtout les tournois du Grand Chelem qui me font avancer. C'est ça qui me motive."

" Je sais que ça va être extrêmement difficile de répéter une année aussi accomplie"

Les tournois majeurs seront son moteur principal dans la première moitié de 2017. Là même où il sera jugé en premier lieu. On pense notamment à l'Open d'Australie, où il a perdu cinq finales, dont quatre face à Novak Djokovic. Y echouer encore une fois maintenant qu'il a débuté son règne serait un vécu comme une grosse déception. Mais parviendra-t-il à reprendre sa marche en avant après un tel marathon ? "J'ai fourni un énorme effort ces cinq ou six derniers mois pour arriver tout en haut. Maintenant que j'y suis, j'aimerais évidemment y rester. Mais je sais que ça va être extrêmement difficile de répéter une année aussi accomplie."

Cela sera d'autant plus compliqué que la saison prochaine reviendront deux joueurs qui ont vécu de loin l'ascension de Murray : Federer et Nadal. "Le tennis va bien, mais il irait encore mieux avec Roger (Federer) et Rafa (Nadal) sur les courts. Ils ont manqué au circuit. Tous deux sont extrêmement populaires, à cause de tout ce qu'ils ont accompli, mais aussi parce que ce sont deux champions très charismatiques. J'espère qu'ils reviendront en bonne santé. Il y a aussi plein de jeunes qui arrivent, avec de la personnalité et un jeu spectaculaire. L'avenir s'annonce excitant."

0
0