Getty Images

Alexander Zverev : "On va juste se détendre pour le moment…"

Zverev : "On va juste se détendre pour le moment…"

Le 18/11/2018 à 22:49Mis à jour Le 19/11/2018 à 11:03

MASTERS – Alexander Zverev a remporté le Masters en surclassant Novak Djokovic (6-4, 6-3), dimanche à Londres. Une performance XXL qui rappelle combien le jeune joueur est talentueux. A l’O2 Arena, Zverev a rendu une copie proche de la perfection et, s’il va devoir transformer l’essai en Grand Chelem, l’Allemand avait juste une envie après son dernier match de l’année : savourer.

A force de dire qu'il incarne le futur du tennis mondial, Alexander Zverev va finir par en être le présent personnifié. En tout cas, il a tout fait pour, au terme d'une semaine démarrée piano et terminée par un week-end tonitruant. Zverev s’est offert le scalp de Roger Federer le samedi, en deux sets. Puis celui de Novak Djokovic le dimanche, en deux manches également. Avec une autorité qu'on imaginait guère l'Allemand capable d’étaler face au patron incontesté de cette deuxième moitié de saison 2018. Et pourtant, Zverev s'est montré aussi implacable que Djoko avait su l’être cette semaine.

Mercredi, au cœur d'une balade londonienne qu'on imaginait durer jusqu'à dimanche soir, le numéro 1 mondial n'avait fait qu'une bouchée de Zverev, balayé 6-4, 6-1. Compte tenu du déroulement des opérations et de ses déclarations post-défaite ("Je ne suis pas au mieux depuis deux mois. La raison c'est parce que la saison est beaucoup trop longue. On joue onze mois par an, c'est ridicule"), il fallait être audacieux pour parier un kopeck pour le jeune Allemand.

Vidéo - Zverev : ''Désolé de la situation''

00:43

Dimanche, Zverev a livré une copie de très très grande qualité. Ce que confirment les statistiques - 72% de première balle (88% sur le premier set), 20 coups gagnants (contre 7 à Djokovic) - et l'impression visuelle : "Sascha" Zverev a plané un bon ton au-dessus du Serbe. "La manière dont j'ai joué aujourd'hui, dont j'ai gagné... pour moi, c'est tout simplement incroyable, savoure le lauréat. C'est ahurissant de remporter ce titre en battant coup sur coup deux joueurs comme Roger et Novak. Je n'ai perdu qu'un seul de mes jeux de service aujourd'hui. Je pense que c'est une belle statistique, contre le meilleur retourneur du circuit."

Becker, Stich et... Zverev

Plus jeune vainqueur du Masters depuis 2008 et… Novak Djokovic, premier joueur à battre les deux premières têtes de série dans le tournoi des Maitres depuis un certain Andre Agassi en 1990 (Boris Becker en demie, Stefan Edberg en finale), Alexander Zverev a fait un grand pas en avant qu'il faudra confirmer lors des levées du Grand Chelem, lui qui reste bloqué à un petit quart du côté de Roland. Mais, à ce moment précis, l'essentiel est ailleurs pour le jeune Allemand qui est devenu le troisième joueur de son pays à remporter le tournoi des maîtres après Boris Becker (1988, 1992, 1995) et Michael Stich (1993). Clin d'œil symbolique : il a décroché ce premier sacre à 21 ans. Becker soufflait également ses 21 bougies lors de son premier sacre en 1988, il y a pile trente ans.

Alexander Zverev

Alexander ZverevGetty Images

"A cette heure, je n'ai pas les mots, a-t-il confié au cœur de l’O2 Arena, trophée en main. Je suis incroyablement heureux. Évidemment, c'est le plus gros trophée de ma carrière." Touché par les larmes de son père et reconnaissant envers Ivan Lendl, qui avait rejoint le navire au cœur de l'été, Zverev n'a pas oublié son adversaire du jour. Et pas seulement pour sa saison. "Tout le monde sait combien Novak est un bon joueur de tennis, mais je veux mentionner ici combien tu es une bonne personne. On peut parler de beaucoup de choses avec toi. En plus, tu es partageur, tu peux gagner tous les tournois que tu veux, j'apprécie que tu m'aies laissé celui-ci (rires)."

" Il a remporté 148 titres de plus que moi"

Djoko n'a pas tardé à lui rendre le compliment tout en mettant l'Allemand face à ses (nouvelles) responsabilités : "Il peut me surpasser. Je lui souhaite sincèrement, a assuré le numéro 1 mondial en conférence de presse. C'est quelqu’un de dévoué à sa cause et mérite tout ce qu’il lui arrive jusqu’ici. Il a tout le temps devant lui". La réponse du jeune Zverev n’a pas tardé. Dépasser Djoko, vraiment ? "Oh Jesus, oh mon Dieu ! a-t-il rigolé. Je n’ai gagné qu’un Masters. Il en a gagné cinq. Et il a remporté quelque chose comme… 148 titres de plus que moi", a plaisanté l’Allemand. Avant d’embrayer : "Ne parlons pas de ça pour le moment. J’espère faire de grandes choses, évidemment. Mais on va juste se détendre pour le moment… Je vais d’abord apprécier mes vacances." Pas trop longtemps quand même. Parce que l’Australie, c’est déjà dans deux mois. Et à Melbourne, Zverev sera attendu comme jamais.

Vidéo - Zverev : ''Jouer un meilleur tennis l'année prochaine''

00:27
Pariez sur le Tennis avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0