Getty Images

Face à ce Zverev, il fallait être au top et Nadal ne l'était pas

Face à ce Zverev, il fallait être au top et Nadal ne l'était pas

Le 11/11/2019 à 22:38Mis à jour Le 11/11/2019 à 23:55

ATP FINALS - Alexander Zverev a dominé 6-2, 6-4, un Rafael Nadal emprunté, lundi à Londres. Tenant du titre, l'Allemand n'a jamais montré d'hésitation, tandis que l'Espagnol n'a pas levé les doutes sur son état de forme. Autre satisfaction pour Zverev, il s'agit de sa première victoire face au n°1 mondial.

Alexander Zverev n'a fait aucun cadeau à Rafael Nadal. Pour son entrée en lice dans l'ATP Finals 2019 de Londres, le tenant du titre s'est montré impérial sur sa mise en jeu (zéro break concédé) pour écœurer un numéro 1 mondial fantomatique. L'Espagnol, certainement emprunté en raison de sa blessure aux abdominaux contractée à Bercy, n'a pas abandonné. Mais celui qui n'avait encore jamais perdu face à son bourreau du soir n'était pas à 100 % de ses moyens et cela s'est vu face à un Zverev sérieux et appliqué.

On se demandait dans quel état on allait retrouver Nadal, en délicatesse avec son physique en cette fin de saison 2019. Et c'est peu dire qu'on ne l'a pas reconnu du tout lors de son face-à-face avec Zverev, pour ouvrir un ATP Finals qui est bien parti pour lui échapper, une fois encore. Après deux premières mises en jeu illusoires, le Majorquin a sérieusement plongé. Au point de ne pas sauver les deux balles de break qu'il a dû défendre. Rapidement en confiance et sur un nuage au service (88 % de points gagnés derrière sa première), l'Allemand ne s'est pas fait prier pour empocher le premier set et prendre un ascendant certain.

Vidéo - En bout de course, Zverev a écoeuré Nadal : le plus beau point du match

00:49

Nadal hélas fantomatique

La démonstration de l'Allemand, à peine entachée par quelques opportunités manquées témoignant d'une forme de facilité, s'est poursuivie dès l'entame du deuxième set avec un break empoché d'entrée. Derrière, Zverev a connu une petite alerte avec deux doubles fautes au moment de confirmer. Il n'a finalement rien lâché et Nadal, si héroïque fut-il, notamment en sauvant une balle de double break à 1-3, n'a rien pu faire. Il est même apparu résigné, enchaînant des fautes en coup droit étonnantes quand on connaît son palmarès et sa grinta.

Alexander Sverev, qui tient à bien terminer cette année compliquée pour lui en termes de résultats, n'était certainement pas un cadeau pour ce Rafael Nadal à qui il a tout manqué. En panne de fraîcheur, pas totalement en confiance par crainte de la rechute, le numéro 1 mondial va devoir se remobiliser pour défendre sont trône. Un défi à la hauteur de son talent et de son esprit combatif. Mais encore faut-il qu'il dispose des armes pour pouvoir répondre à l'opportunisme de la jeune génération. Car Stefanos Tsitsipas et Daniil Medvedev ne le préserveront pas plus que l'Allemand.

Pariez sur le Tennis avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0