Getty Images

C'était vraiment Maître Federer

C'était vraiment Maître Federer

Le 14/11/2019 à 22:21Mis à jour Le 14/11/2019 à 23:53

ATP FINALS - Roger Federer s'est imposé jeudi face à Novak Djokovic, et a décroché son ticket pour les demi-finales du Masters de Londres en deux sets et 1h13 de jeu (6-4, 6-3). Le Serbe, éliminé, laissera en outre sa place de numéro 1 mondial à Rafael Nadal à la fin de l'année.

Roger Federer joue avec les têtes de ses deux éternels rivaux. En coupant celle de Novak Djokovic, le Suisse a définitivement couronné Rafael Nadal. Battu par Federer jeudi soir (6-4, 6-3), le Serbe ne peut désormais plus terminer l'année numéro 1 mondial. Quel que soit son résultat vendredi face à Stéfanos Tsitsipas, qu'il se qualifie ou non pour les demi-finales du Masters, l'Espagnol est assuré de finir cette saison assis sur le trône. Grâce à une véritable démonstration du Bâlois, qualifié pour les demi-finales.

Dès le premier jeu du match, Federer s'est montré vif, entreprenant au point de se procurer une occasion d'entrée sur le service du "Djoker". Non convertie, certes, mais le ton était donné. Dès l'engagement suivant du Belgradois, l'homme aux 20 titres du Grand Chelem a trouvé la faille. Break blanc. La suite du set a été un long fleuve tranquille. Impérial au service, rapide, aérien pour tourner autour de son coup droit, s'évertuant à rester à l'intérieur du court, le numéro 3 mondial n'a jamais été en danger sur sa mise en jeu. 6-4.

Djoko a laissé passer sa chance

Dans la deuxième manche, rebelote. Tout de suite, Federer a imposé son rythme et profité d'erreurs inhabituelles de son adversaire pour s'offrir deux opportunités d'enfoncer le clou. En vain. Etouffé sans être au fond du trou, Djokovic a réagi. A 2-1 en sa faveur, il est a même bénéficié à son tour d'une balle de break. Sauvée de manière autoritaire par un Federer prenant l'échange à son compte derrière une seconde avant de terminer au filet. La chance du dauphin de Nadal était passée.

Débutant le jeu suivant par deux fautes, Djokovic a fini par céder. Comme dans l'acte initial, Federer a ensuite déroulé pendant que le niveau de son rival chutait. A l'image de ce dernier jeu de service perdu blanc, sur d'ultime frappes révélatrices du dépit semblant alors régner sous son crâne. 6-4 6-3 en 1h13, Federer, tout sourire, pouvait bondir. Qualifié pour les demi-finales en ne lâchant que 11 points sur son service (29/36 en première balle, 9/13 sur la seconde), il n'avait plus battu "Nole" depuis la phase de poule des ATP Finals 2015. Soit 5 défaites consécutives Dont une dernière très douloureuse.

"La différence avec Wimbledon ? Cette fois, j'ai gagné la balle de match", s'est-il exprimé, malicieux, lors de l'interview d'après-match. Sur le gazon du "Temple du tennis", Roger Federer avait sombré au royaume des cauchemars. Battu par Novak Djokovic malgré deux balles de match consécutives sur son service, le Suisse avait eu besoin d'une quinzaine de jours pour digérer le morceau. Jeudi soir, il a régalé pour mettre fin à la saison de son bourreau estival et briser ses rêves de trône. Celui sur lequel Nadal siègera pour la 5e fois de sa carrière à la fin d'une saison, égalant ainsi Roger Federer et Novak Djokovic pour revenir à une longueur de Pete Sampras.

Pariez sur le Tennis avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0