AFP

Del Potro s'offre enfin Federer

Del Potro s'offre enfin Federer
Par Eurosport

Le 28/10/2012 à 16:56Mis à jour Le 29/10/2012 à 09:39

Battu six fois sur six par Roger Federer en 2012, Juan Martin Del Potro est enfin venu à bout du Suisse en s'imposant en finale à Bâle dimanche (6-4, 6-7, 7-6), sur les terres de Federer. C'est son deuxième titre de suite après Vienne, son quatrième de la saison.

Cette fois, c'était la bonne. Défait six fois sur six par Roger Federer cette année, dont la dernière en demi-finale des Jeux Olympiques au terme d'un match mémorable (3-6, 7-6(5), 19-17), Juan Martin Del Potro est enfin venu à bout de sa bête noire en finale à Bâle, le privant d'un sixième titre à domicile. L'Argentin remporte ainsi son quatrième tournoi cette saison après Marseille, Estoril et Vienne. Pour le Suisse, double tenant du titre, cette défaite lui complique la tâche pour conserver sa place de numéro un mondial. Novak Djokovic est plus que jamais sur ses talons. De son côté, Del Potro confirme sa bonne fin de saison, et se rapproche au classement technique de Tsonga, 7e.

Dans cette finale, JMDP a servi le plomb dès le début. Du côté du Suisse, le constat n'était pas vraiment le même. Avec 50 % de réussite derrière sa première balle, Federer ne pouvait tenir éternellement devant les coups de boutoir de la Tour de Tandil. A 5-4 en sa faveur et sur sa première balle de break, l'Argentin n'a pas laissé passer l'occasion. La première balle de break fut la bonne. Del Potro empochait la première manche devant un Federer agacé. La suite fut quelque peu différente... Plus à l'aise dans les longs échanges, le Suisse poussait l'Argentin à la faute, et ce dernier ne résistait que grâce à sa première balle de service. Finalement, au tie-break du deuxième set, l'expérience de Federer allait faire la différence. Le Suisse, impérial au service, remportait la deuxième manche 7-6(5).

Federer a laissé pass er sa chance

Et au moment où l'on pensait l'Argentin au plus mal après la perte de cette seconde manche, ce dernier a fait preuve de ressources mentales exceptionnelles. Dans un troisième set rythmé par des jeux de service tranquilles pour Federer, l'Argentin a joué au pompier sur son propre engagement. Comme dans ce jeu à 1-1, où il a dû sauver trois balles de break. Profitant des hésitations du Suisse, la Tour de Tandil propulsait des missiles en coup droit à tout va. Finalement, la différence se sera fait à ce niveau : sur les points importants, Del Potro n'a pas tremblé. Cinq balles de breaks sauvés sur cinq, et un tie-break du troisième set mené de main de maître. Battu dans ce domaine, et visiblement un peu émoussé, Federer s'incline au bout du suspense (6-4, 6-7, 7-6).

Pour Federer, vainqueur l'an passé, conserver sa place de numéro un mondial va donc se révéler quasiment impossible après cette défaite. Le Suisse perd encore 200 points cette semaine, et sur le fin de l'année, il n'a que des points à défendre (victoire à Paris-Bercy et au Masters de Londres en 2011, soit 2500 points). Autant dire que la tâche de Federer s'avère extrêmement compliqué. Le Suisse l'a répété, il est fatigué en cette fin de saison, et cette finale de près de trois heures n'a sûrement rien fait pour arranger cela. A l'heure actuelle, Guy Forget doit probablement croiser les doigts, car Federer ne pourrait bien faire qu'un très court séjour dans la capitale française. S'il vient...

0
0