AFP

7h01 de match et 24-22 dans le 5e set entre Suisses et Tchèques : Quand la partie devient folle

7h01, 24-22 dans le 5e set : Quand la partie devient folle
Par Eurosport

Le 02/02/2013 à 20:14Mis à jour Le 03/02/2013 à 14:47

Match titanesque au 1er tour entre Tchèques et Suisses: Tomas Berdych et Lukas Rosol ont battu Stanislas Wawrinka et Marco Chiudinelli suite à une rencontre de double qui a dépassé les 7 heures de jeu samedi à Genève. Les Tchèques, qui ont remporté la victoire 24 jeux à 22 dans un cinquième set historique, mènent désormais 2-1 face aux Suisses. Et dire que Berdych-Wawrinka s'affrontent dimanche...

7h01 de match et 24 jeux à 22 dans le cinquième set. Qui dit mieux ? Personne. En tout cas, pas en Coupe Davis. Les Tchèques Tomas Berdych et Lukas Rosol ont marqué l'histoire de cette compétition en remportant le match le plus long de l'histoire de l'épreuve face à la paire suisse Stanislas Wawrinka et Marco Chiudinelli, samedi soir à Genève (6-4, 5-7, 6-4, 6-7 (3/7), 24-22). Un match à rallonge et un exploit surhumain qui permet aux Slaves tenants du titre de mener 2-1 après trois rencontres. Car, dimanche, Berdych et Wawrinka devront se retrouver pour disputer le quatrième match de ce premier tour. On se demande bien comment...

Rayé le McEnroe-Wilander de juillet 1982 et ses 6h22 de jeu (9-7, 6-2, 15-17, 3-6, 8-6). Tout comme le Nalbandian/Ker contre Safin/Kafelnikov et son 19-17 dans le 5e set après 6h20 de match, vingt ans plus tard. Désormais, les Tchèques et les Suisses ont montré qu'il était possible d'aller encore plus loin. Berdych et Rosol n'ont cependant pas volé leur victoire. Les Tchèques ont été en tête tout au long du set et ils ont eu la bagatelle de treize (bien 13) balles de match dans le cinquième set : la première quand Berdych et Rosol menaient 8 jeux à 7, puis deux autres près d'une heure plus tard à 16-15, encore cinq à 20-19, puis trois de suite à 22-21, et enfin une à 23-22. Ils ont gâché quinze balles de break (vingt sur l'ensemble du match contre douze pour leurs adversaires) dans cette manche qui a duré à elle seule 215 minutes (3h35). Et finalement, la délivrance est arrivée sur une double faute de Marcos Chiudinelli. Le sport est parfois cruel.

AFP

0
0