Reuters

Roger Federer en froid avec sa fédération

Federer en froid avec sa fédération
Par Eurosport

Le 24/01/2013 à 16:02Mis à jour Le 24/01/2013 à 16:17

Après avoir confirmé qu'il ne participerait pas à la Coupe Davis cette année encore, Federer a provoqué l'agacement de la Fédération helvétique.

C'est lundi soir, après sa victoire contre Milos Raonic que le voile s'est enfin levé. "Non, je ne viendrai pas", a poliment répondu Roger Federer à un journaliste qui le questionnait sur une possible participation au premier tour de la Coupe Davis, face à la République Tchéque, du 1er au 3 février prochain. Pour la fédération Suisse, qui attendait une réponse claire et surtout officielle depuis plusieurs mois, c'était peut être le refus de trop. Places qui se vendent mal, diffusion télévisuelle qui n'aura pas lieu en raison des faibles audiences, les dirigeants vivent un véritable calvaire avec cette compétition.

René Stammbach, le président de Swiss Tennis s'est confié au quotidien helvète Le Matin, depuis Melbourne. Ce dernier n'a pas apprécié la manière de faire du recordman de victoires en Grand Chelem. "Au moment de lancer la billetterie, nous ne voulions plus laisser planer de doute. Les gens pensent que nous entretenons un faux suspense sur la présence de Roger, puis crient à l’escroquerie." Toujours selon le quotidien Suisse, Stammbach aurait appellé plusieurs fois Tony Godsick, l'agent de Federer, pour lui demander une prise de position officielle... Sans succès. Le silence du numéro deux mondial a peut-être eu raison de la patience de la fédération Suisse.

La performance de Wawrinka n'aura pas suffi...

Mais si Federer avait laissé entendre depuis un moment qu'il ne viendrait pas, sans rien officialiser pour autant, c'est tout un pays qui attendait que le Suisse change d'avis après l'énorme performance de Stanislas Wawrinka face à Novak Djokovic en huitièmes de finale. Il n'en fut rien. "Ce n'est pas le match de Stan contre Djokovic qui peut m'amener à revoir mes plans", a confirmé Roger Federer. La Suisse devra donc s'y résoudre, il faudra affronter les tenants du titre sans sa star. Il y a quelques semaines déjà, Wawrinka avait taclé son compatriote après avoir appris son probable forfait pour la Coupe Davis. "Roger n’arrête pas de dire depuis des années que la Coupe Davis est importante pour lui, mais ce n’est clairement pas le cas en ce moment. Je regrette qu’il tourne toujours les choses comme ça l’arrange."

Son calendrier déjà bouclé depuis très longtemps, Federer n'en a pas démordu et l'a donc annoncé devant les médias : il ne sera pas de la partie contre la République Tchèque. Au plus grand désarroi de son président. "Que voulez-vous que je fasse ? continue René Stammbach dans le quotidien Le Matin. Que je m’attaque à un monument ? Que je coure au suicide ? Que je me fasse casser la figure par son management ? Il est inutile que je parle à Roger. Et quand bien même je le voudrais…" En 2012, le numéro deux mondial avait pourtant fait de la Coupe Davis une de ses priorités, mais la défaite d'entrée face aux Etats-Unis avait douché tout ses espoirs de titre. Peut-être définitivement.

0
0