AFP

David Goffin a eu du mal face à Kyle Edmund en finale, mais la Belgique commence par une victoire

Goffin a eu du mal face à Edmund, mais la Belgique commence par une victoire

Le 27/11/2015 à 16:30Mis à jour Le 27/11/2015 à 20:20

FINALE DE COUPE DAVIS - Malgré un début catastrophique, David Goffin a finalement remporté le premier match de la finale face à Kyle Edmund pour lancer la Belgique parfaitement face à la Grande-Bretagne sur la terre battue de Gand, vendredi. Face au 100e mondial, qui disputait son tout premier match de Coupe Davis, le Belge s'est imposé en cinq sets (3-6, 1-6, 6-2, 6-1, 6-0). En se faisant peur.

Pas simple de jouer une finale de Coupe Davis à domicile sur terre battue indoor. La France l'a appris à ses dépens l'an passé, la Belgique est en train de s'en rendre compte. Vendredi, à Gand, les Diables Rouges ont vu leur numéro un national se liquéfier lors de la rencontre inaugurale face au jeune Kyle Edmund. De son haut de ses 21 ans et de son 100e rang mondial, le Britannique a failli jouer un mauvais tour au pays-hôte, avant que le 16e mondial ne se réveille. Mené deux sets à rien, le Belge a finalement retourné une situation bien mal embarquée (3-6, 1-6, 6-2, 6-1, 6-0) pour apporter un premier point essentiel à son pays.

On ne répétera jamais assez qu'une rencontre de Coupe Davis n'est pas un match comme les autres. Cette compétition forge et transcende autant qu'elle casse et coupe les jambes. Vendredi, David Goffin est passé par tous les états. Avec le bras qui tremble et les idées qui se chevauchent, le Belge a mis un peu plus d'une heure à entrer dans ce match qu'il ne fallait pas perdre, sous peine de condamner quasiment cette finale. Avec des fautes à la pelle et une première balle bloquée dans sa raquette, Goffin a subi de plein fouet la fougue de son adversaire, très l'aise sur terre battue. A tel point qu'il était mené deux sets à zéro au bout d'une heure dix de jeu.

Cette saison, pourtant, le 16e mondial est un roc en Coupe Davis avec quatre victoires en autant de rencontres. Il faut remonter au premier tour 2014 face au Kazahstan pour retrouver sa dernière défaite dans cette compétition, face à Andrey Golubev, vainqueur 12-10 au dernier set. Sur les deux qu'il a disputés en Coupe Davis, les matches en cinq sets n'avaient jamais été couronnés de succès... jusqu'à ce jour. En se faisant violence, le Liégeois a finalement trouvé les ressources mentales pour jouer juste et renverser la vapeur en 1h30. Résultat : il a enquillé les trois dernières manches en ne concédant que trois jeux... Une réaction magnifique pour Goffin, qui peut maintenant se concentrer sur Andy Murray, dans un choc décisif qui les attend sans doute dimanche.

0
0