AFP

Juan Martin Del Potro bat Andy Murray en 5 sets en début de demi-finale Grande-Bretagne-Argentine

5 sets et 5 heures de jeu pour battre Murray : Del Potro a été gigantesque

Le 16/09/2016 à 19:25Mis à jour Le 16/09/2016 à 23:58

COUPE DAVIS - Juan Martin Del Potro a frappé très fort. Vendredi à Glasgow, l'Argentin a signé un authentique exploit en battant Andy Murray lors du premier match de la demi-finale entre la Grande-Bretagne et l'Argentine (6-4, 5-7, 6-7, 6-3, 6-4). Un peu plus tard, Guido Pella a confirmé l'envol des Argentins en battant Kyle Edmund en quatre sets (6-7, 6-4, 6-3, 6-2) pour mener 2-0 vendredi soir.

C'était le choc annoncé du week-end... c'était en fait un euphémisme. Juan Martin Del Potro a signé un énorme exploit en battant Andy Murray à Glasgow lors du match inaugural de la demi-finale entre la Grande-Bretagne et l'Argentine. Cinq heures de match et cinq sets épiques ont été nécessaires à l'Argentin pour remporter ce match, qui résonne comme un coup de tonnerre pour les hôtes (6-4, 5-7, 6-7, 6-3, 6-4). Et ce d'autant plus que Guido Pella a confirmé dans la foulée face à Kyle Edmund (6-7, 6-4, 6-3, 6-2) pour mener 2-0 à l'issue de la première journée.

Murray, pierre angulaire des Britanniques en Coupe Davis, était invaincu en simple en Coupe Davis devant son public. Juan Martin Del Potro a eu le mérite de mettre fin à son invincibilité à Glasgow, la ville natale du double champion olympique, faisant tomber le numéro deux mondial pour la troisième fois en simple dans cette compétition. L'Argentin a rejoint Stan Wawrinka (2005) et Fabio Fognini (2014) dans la courte liste des tombeurs du Britannique, et a pris sa revanche de la finale olympique de Rio remportée par l'Ecossais en quatre sets.

" Ce sont ces moments qui me manquaient à la maison "

Depuis le début de saison, Del Potro avait signé son retour au premier plan de belles manières. Il a battu Stan Wawrinka à Wimbledon, Novak Djokovic et Rafael Nadal à Rio. Le tableau ne pouvait pas être complet sans Andy Murray. La finale olympique avait été accrochée, mais l'Ecossais était sorti vainqueur en quatre sets. A Glasgow, il n'a réussi à tenir la cadence imposée par son adversaire. Murray avait pourtant fait le plus dur en menant deux sets à un après trois heures et demie de jeu, avant que le 64e mondial n'enlève les deux dernières manches.

Le vainqueur de l'US Open en 2009 a ensuite pu savourer la victoire de son compatriote Guido Pella sur Kyle Edmund en quatre sets (7-6, 6-4, 6-3, 6-2), plaçant ainsi l'Argentine en position idéale avant le double samedi qui s'annonce décisif face aux frères Murray, opposés à la paire Federico Delbonis-Leonardo Mayer.

"J'ai gagné mais je me souviens de la finale olympique", a réagi au micro de la BBC un Del Potro, visiblement épuisé. "Contre Andy, on ne sait jamais quand le match va se terminer (...) A la fin, j'ai fini par réussir des bons coups droit et des bons services, cela a été la clef. Je suis tellement content de pouvoir rejouer au tennis après trois opérations", a continué l'Argentin. "Ce sont ces moments qui me manquaient à la maison (pendant sa rééducation)." Et il va être gâté : le week-end ne fait que commencer.

0
0