Getty Images

Adrian Mannarino battu par Thiemo de Bakker : la France menée 1 à 0 par les Pays-Bas

Mannarino battu, ça commence mal pour les Bleus

Le 02/02/2018 à 15:56Mis à jour Le 02/02/2018 à 16:47

COUPE DAVIS - Le 1er tour France - Pays-Bas a mal débuté pour les Bleus, vendredi à Albertville. Adrian Mannarino, titulaire de dernière minute, a été défait par Thiemo de Bakker, 369e mondial (7-6, 6-3, 6-3).

Coup de massue sur les Bleus. L'équipe de France de Coupe Davis a mal débuté la défense de son titre après la défaite d'Adrian Mannarino face à Thiemo De Bakker, vendredi, à Albertville. Battu en trois manches sèches par le 369e mondial (7-6(4), 6-3, 6-3), le Francilien s'est retrouvé complètement impuissant pour venir à bout de l'imprévisible batave. Seule la Coupe Davis pouvait offrir un tel scénario pour l'équipe de France qui va se tourner vers Richard Gasquet pour tenter d'égaliser à 1-1 après cette première journée.

Remplaçant au pied levé de Jo-Wilfried Tsonga, puis de Lucas Pouille, victime d'un torticolis et incapable de tenir sa place, Mannarino a vécu une très frustrante première cape avec les Bleus. Si cette défaite est une surprise vu le CV des deux hommes, il faut prendre en compte le contexte de ce match, loin, très loin d'être facile pour le 25e mondial. Mais c'est en forgeant qu'on devient forgeron.

Le jeu décisif comme principal regret

Crispé et incapable de se libérer dans ce match sans rythme, Mannarino n'a réussi à sortir de sa boîte qu'à quelques reprises. Pas suffisant pour renverser la maison De Bakker. Juste pour la faire trembler. Manquant d'un premier coup fort derrière sa première balle et d'une première balle plus sécurisante, le Tricolore ne s'est jamais remis de la perte de la première manche. Très décousue mais équilibrée, elle a emmené les deux combattants au jeu décisif.

Auteur de deux mini breaks, Mannarino a mené 4-2 avant de craquer juste après la perte du point. Une volée de coup droit mal frappée a en effet tué ses espoirs dans cette rencontre. La suite des événements a été l'affaire du Néerlandais, solide dans la tête et parfois très inspiré.

Thiemo de Bakker lors de France - Pays-Bas au 1er tour de la Coupe Davis 2018

Moins enclin à jouer ce type de match que le Français, De Bakker a sorti la prestation parfaite pour obtenir son plus grand succès depuis trois ans et sa victoire en cinq manches face à Dominic Thiem, alors 28e mondial. C'était déjà en Coupe Davis.

Très fort derrière son service, même très solide, le 369e mondial a rappelé aux nostalgiques des années 2000 qu'il restait un joueur capable de faire des coups dans ce genre d'événements. Passé à côté de sa carrière, le droitier, tué par les blessures et une hygiène de vie qui lui a coûté cher, a fait les choses comme un grand.

0
0