Reuters

ATP Dubaï - Novak Djokovic se rapproche de Roger Federer

Djokovic se rapproche de Federer
Par Eurosport

Le 28/02/2013 à 15:47Mis à jour Le 28/02/2013 à 19:31

Ni Andreas Seppi ni Nikolay Davydenko n'ont pu stopper Novak Djokovic et Roger Federer ce jeudi en quarts de finale de Dubaï. Le Serbe et le Suisse, qui pourraient s'affronter en finale samedi, retrouveront respectivement Juan Martin Del Potro et Tomas Berdych dans le dernier carré qui marque le début des hostilités de ce tournoi ATP 500 où en découdront les quatre premières têtes de série.

C'était écrit. Ou presque. Retrouver Novak Djokovic et Roger Federer dans le dernier carré du tournoi de Dubaï est devenu une habitude. Le Serbe et le Suisse enquillent les titres comme d'autres les perles. A eux deux, ils comptent pas moins de huit titres : trois pour le numéro un mondial et cinq pour son actuel dauphin. Autant dire que les deux champions sont ici comme chez eux. Andreas Seppi et Nikolay Davydenko s'en sont aperçu un peu plus ce jeudi en étant expédiés en à peine une heure de jeu, en inscrivant respectivement trois et quatre jeux et donc pas le moindre set.

Au-delà de cette routine qui pourrait devenir lassante, les spectateurs de Dubaï voient des demi-finales alléchantes se profiler : Roger Federer, tenant du titre, affrontera Tomas Berdych, tandis que Novak Djokovic se croisera le fer avec Juan Martin Del Potro vendredi. Si les deux premiers tours ont été parfois "laborieux" pour les deux leaders du circuit ATP, leur quart de finale a été réglé en moins de temps qu'il faut pour le dire. Andreas Seppi a subi la loi du Serbe, littéralement déchaîné sur le court (6-0, 6-3). Aussi bien en défense qu'en attaque, Novak Djokovic a écoeuré son adversaire qui a attendu près de quarante minutes de jeu pour marquer son premier jeu.

Vers une finale Djokovic-Federer ?

Avec cette victoire, le Serbe enchaîne un onzième succès en 2013, soit un de plus que l'an passé, Djokovic n'ayant pas joué au premier tour de Coupe Davis comme cette saison. En 2012, il s'était arrêté en demi-finale à Dubaï, poussé dehors par Andy Murray (2-6, 5-7), et n'avait pas pu réitérer son parcours monstrueux de 2011 où il avait fallu attendre Roland-Garros pour le voir s'incliner pour la première fois de l'année. Dès samedi, Juan Martin Del Potro tentera de suppléer l'Ecossais dans le rôle du premier bourreau de Nole de la saison, alors que l'Argentin reste sur trois défaites de suite face au Serbe fin 2012.

Après un 19e succès en 21 matches face à Nikolay Davydenko en quarts de finale (6-2, 6-2), Roger Federer s'attendra aussi à un tour plus relevé vendredi. Le Suisse retrouvera Tomas Berdych, le joueur qui avait mis fin à son parcours à l'US Open la saison dernière lors de leur dernière confrontation. Sur une surface très rapide comme Dubaï, le match méritera le détour. Depuis 2003, le Suisse n'a joué que des finales ici même, excepté en 2008 où Andy Murray l'avait battu dès le premier tour. Ne pas avoir une finale Federer-Djokovic serait forcément une sensation. Même si cela semble écrit d'avance.

0
0