De la double bulle au double de la gloire il n'y a qu'un pas. Mais un pas de géant. Caroline Garcia l'a effectué dimanche à Perth. "J'ai un peu de mal à réaliser parce qu'en 36 heures je suis passée par pas mal d'émotions", a déclaré la Française, dans la foulée de son triomphe avec Kristina Mladenovic et au lendemain de la raclée subie face à Ashleigh Barty (6-0, 6-0). Ce match a de quoi la bouleverser à bien d'autres égards, tant sa relation avec "Kiki" est tumultueuse depuis trois ans et leur échec en finale de la Fed Cup face à la République tchèque lors, déjà, d'un double décisif.

"On a gagné un double décisif, j'ai envie de dire que c'était écrit qu'on gagnerait ainsi même si on aurait voulu gagner en trois (matches) et s'éviter quelques sueurs froides, c'est comme ça, a souri Garcia peu après la rencontre qui permet à la France de remporter la dernière Fed Cup telle qu'on la connaît. Il y a trois ans on avait perdu et cette année on était montées sur des ressorts."

Fed Cup
Benneteau, le capitaine à la base du triomphe de Perth
10/11/2019 À 13:04

Caroline Garcia et Kristina Mladenovic lors de la finale

Crédit: Getty Images

"C'est juste une magnifique histoire"

Pour Kristina Mladenovic aussi, ce scénario avait quelque chose d'inéluctable : "Réussir à faire ça avec Caro (Garcia), c'était écrit, c'était le destin, c'est juste incroyable que ça se passe de telle manière, au bout du suspense, c'est juste une magnifique histoire." Ce week-end en Australie, c'est elle qui a donné une chance à cette fin heureuse de se réaliser.

Avec trois victoires en trois matches, Mladenovic a été royale. "Je n'ai pas marché sur l'eau, j'ai bataillé, j'ai travaillé, il y a eu des passages moins bons mais on est allées, toutes, les chercher" a-t-elle relativisé. Mais les faits sont là et impressionnants. Son succès face à la n°1 mondiale, qui a permis aux Bleues de virer en tête après trois rencontres, se place haut dans les meilleures performances de sa carrière.

"Si quelqu'un m'avait dit que je serais en position de faire un match thriller contre Ashleigh Barty qui est en état de grâce depuis un moment, et que ce serait moi qui sortirais plus forte de ce combat, 7-6 (au troisième set), et qui permettrait à la France de mener de 2-1..." a énuméré Mladenovic, visiblement incrédule.

Kristina Mladenovic en finale de la Fed Cup 2019 à Perth

Crédit: Getty Images

"Encore plus fort de l'avoir fait à l'autre bout du monde"

"On avait dit qu'on allait la gagner toutes ensemble cette coupe, et voilà, c'est ce qu'on a fait toute l'année" a quant à elle résumé Garcia. De quoi se rabibocher durablement ? "C'est sûr qu'il s'est passé beaucoup de choses, tempère la 45e du classement WTA. On a réussi à mettre tous nos différends et nos égos de côté pour faire face, et on savait qu'on ne pouvait pas aller le chercher chacune de notre côté, qu'il fallait qu'on soit une équipe."

L'heure n'est pas aux projections mais au bilan. "On est plusieurs à avoir rapporté des points, Pauline (Parmentier), Alizé (Cornet) et Kristina (Mladenovic). Elle a gagné ses deux simples ici et on est allées chercher le double décisif" a répété Garcia. Avant de conclure : "C'est encore plus fort de l'avoir fait à l'autre bout du monde." Bien loin de Strasbourg et de l'échec de 2016.

Devenues irrésistibles, Mladenovic et Garcia ont volé vers la gloire

Fed Cup
Appelez-la "Scud Kiki !"
10/11/2019 À 12:02
WTA Rome
C'est déjà fini pour Garcia
15/09/2020 À 15:13