Panoramic

Gstaad - Federer: "J'ai des problèmes sérieux au dos"

Federer: "J'ai des problèmes sérieux au dos"
Par Eurosport

Le 25/07/2013 à 22:55Mis à jour Le 26/07/2013 à 16:57

Sorti d'entrée jeudi à Gstaad, Roger Federer ne va pas bien. Son dos non plus. Il pourrait faire une croix sur le Masters 1000 de Montréal dans dix jours.

Roger Federer n'avait plus mis les pieds au tournoi de Gstaad depuis 2004. Cette année-là, il s'était imposé. Pour son grand retour, neuf ans plus tard, il n'a pas remporté le moindre match, s'inclinant d'entrée face à Daniel Brands. Une sortie par la toute petite porte qui confirme les difficultés actuelles du numéro 5 mondial. Et ses problèmes ne sont peut-être pas finis: Federer a annoncé qu'il souffrait du dos. A court terme, il n'est pas certain d'être en mesure de défendre convenablement ses chances et pourrait être contraint d'aménager son calendrier.

Après sa défaite face à Brands, Roger Federer a avoué qu'il avait beaucoup hésité à rentrer sur le court. "Je savais en abordant ce match que cela allait être difficile, j'ai décidé de jouer ce match juste avant le début de l'échauffement, cela se jouait vraiment à peu de choses pour que je déclare forfait", a expliqué le Bâlois, qui ne voulait pas décevoir le public et a donc, finalement, décidé de jouer. Mais il était sans illusion. "J'ai des problèmes sérieux au dos, je devais prendre des anti-inflammatoires la semaine dernière à Hambourg à cause de la douleur", a-t-il ajouté.

"C'était vraiment difficile de jouer et de bouger"

La question est maintenant de savoir comment va évoluer son état de santé. En théorie, l'homme aux 17 titres en Grand Chelem doit débuter sa préparation pour l'US Open dans deux semaines à Montréal, à l'occasion du Masters 1000 canadien. Mais à un mois du rendez-vous de Flushing Meadows, Federer doit surtout se montrer prudent. "C'était vraiment difficile de jouer et de bouger aujourd'hui (jeudi), a-t-il expliqué. Je vais devoir me soigner et voir comment cela évolue". Il n'a clairement pas exclu de déclarer forfait pour Montréal. "Je ne sais pas si je vais jouer là-bas, tout dépendra de l'évolution de mon dos", a-t-il confirmé.

La course contre la montre a commencé pour le Suisse qui n'a remporté qu'un seul tournoi en 2013, sur gazon à Halle à l'aube d'un été qui était encore prometteur. Depuis, il a enchainé les déconvenues. Battu au deuxième tour à Wimbledon, puis en demi-finales à Hambourg et, enfin, d'entrée de jeu à Gstaad, il a concédé ses trois dernières défaites face à trois joueurs qui ne figurent pas parmi les 50 meilleurs joueurs du monde. Une série totalement inédite pour lui depuis plus de dix ans. Mais il veut rester optimiste. "C'est positif d'avoir été en mesure de jouer aujourd'hui. En tout cas, je ne regrette rien. C'était super de revenir à Gstaad après tout ce temps." Federer doit se contenter de peu en ce moment.

Panoramic

0
0