Après Serhiy Stakhovsky, Alexandr Dolgopolov a décidé de prendre les armes en Ukraine. L'ancien numéro 13 mondial, qui a officiellement stoppé sa carrière en mai 2021, a lui-même communiqué sa décision sur Instagram. "Je suis revenu pour défendre notre pays et aider comme je le peux, annonce-t-il. Quand la guerre a éclaté, j'étais en Turquie où j'ai emmené ma mère et ma soeur car je savais qu'il existait la possibilité d'un conflit encore plus grand."
Je ne suis pas devenu Rambo en une semaine, mais...
Wimbledon
Appelez-le Monsieur "Demontada" : Djokovic, le spécialiste des remontées que l'on voit venir
IL Y A 42 MINUTES
"Quelques jours après le début du conflit, j'ai commencé à apprendre l'utilisation des armes (...) Un ancien soldat m'a appris à tirer. Je ne suis pas devenu Rambo en une semaine, mais je suis parvenu à viser la tête à une distance de 25 mètres à trois reprises sur cinq, dans un environnement calme et d'entraînement", écrit l'ancien joueur de tennis, qui raconte également son trajet jusqu'à Kiev. Il s'est ainsi envolé pour Zagreb (Croatie) avant de rejoindre la Pologne en voiture. Puis, enfin, de se diriger vers sa ville : Kiev.
"Je tiens à remercier toutes les célébrités qui ont décidé de rester sur le champ de bataille", a-t-il conclu, qualifiant Vladimir Poutine de "dictateur fou" et assurant qu'il resterait "jusqu'à la victoire" de l'Ukraine. Avant de poster ce message symbolique sur Twitter, accompagné d'une photo de ses armes : "Avant, j'utilisais les raquettes et les cordes. Maintenant, ça."
En Ukraine se trouve donc également un autre joueur de tennis, Sergiy Stakhovski, 36 ans, qui espère "ne pas avoir à utiliser une arme à feu", a-t-il confié à la BBC, même s'il dit savoir "comment en utiliser une". Connu pour avoir battu Roger Federer à Wimbledon en 2013, dès le 2e tour, Stakhovski avait pris sa retraite après le dernier Open d'Australie en janvier. Outre Dolgopolov et Stakhovski se trouvent aussi à Kiev plusieurs autres personnalités sportives, à commencer par la légende de la boxe et du sport ukrainien, Vitali Klitschko, actuel maire de Kiev, et son frère, Vladimir, également longtemps champion du monde des poids lourds, qui s'est engagé avec les réservistes.
Wimbledon
Enfin : Jabeur va jouer sa première demie en Grand Chelem
IL Y A UNE HEURE
Wimbledon
Le Royaume lui dit "thank you" : Norrie jouera le dernier carré
IL Y A UNE HEURE