Getty Images

Les circuits ATP et WTA vers un arrêt complet jusqu'au 27 avril ?

Les circuits ATP et WTA vers un arrêt complet jusqu'au 27 avril ?
Par Eurosport

Le 12/03/2020 à 01:07

Les mauvaises nouvelles s'accumulent. Deux jours après l'annulation du Masters 1000 d'Indian Wells, les boards de l'ATP et de la WTA s'apprêteraient à prendre une décision radicale en mettant le circuit sur pause pour les six prochaines semaines, soit jusqu'au 27 avril. Plusieurs tournois devraient donc être rayés de la carte 2020, dont les Masters 1000 de Miami et Monte-Carlo.

Un vrai carnage. En l'espace d'une poignée de jours, la saison 2020 de tennis risque fort de se retrouver décapitée par l'épidémie de Covid-19. Lundi, l'annonce du report, terme optimiste pour ne pas évoquer une annulation pure et simple, du Masters 1000 d'Indian Wells, avait agi comme un premier coup de semonce.

Mais ce n'était que le début d'un jeu de dominos que rien ne semble pouvoir arrêter. Sauf revirement de dernière minute, il n'y aura plus de tennis dans les stades ou sur vos écrans au cours des six prochaines semaines, soit jusqu'au 27 avril inclus.

Dans la soirée de mercredi, c'est d'abord le cas du tournoi de Miami qui a été posé. Des fuites de plus en plus nombreuses ont fait état de l'annulation du rendez-vous floridien, notamment via le père de Fabio Fognini, qui avait annoncé sur Twitter que son fils lui avait confirmé l'information.

Reste que, très rapidement, le cas de Miami s'est retrouvé englobé dans un problème bien plus large. Les instances dirigeantes du tennis mondial auraient en effet décidé de prendre une décision radicale avec un arrêt complet de toutes compétitions lors du prochain mois et demi.

Cette suspension concernerait à la fois les circuits ATP et WTA. Même si aucune officialisation n'est encore intervenue, les deux "boards" se sont réunis ce mercredi soir et l'ATP a entamé des discussions avec les représentants des joueurs. Mais c'est bel et bien la direction dans laquelle le tennis mondial va s'engager selon plusieurs médias, à l'image de L'Equipe, du Daily Express et de la BBC au Royaume-Uni ou encore du New York Times.

L'officialisation de cette coupure totalement inédite par son ampleur comme dans sa durée pourrait intervenir dans la journée de jeudi. Plus de tennis jusqu'au 27 avril, cela impliquerait la suppression des rendez-vous suivants :

Circuit ATP

Miami (Masters 1000 - Dur - Du 23 mars au 5 avril)
Marrakech (ATP 250 - Terre battue - Du 6 au 12 avril)
Houston (ATP 250 - Terre battue - Du 6 au 12 avril)
Monte-Carlo (Masters 1000 - Terre battue - Du 12 au 19 avril)
Barcelone (ATP 500 - Terre battue - Du 20 au 26 avril)
Budapest (ATP 250 - Terre battue - Du 20 au 26 avril)

Circuit WTA

Miami (Premier Mandatory - Dur - Du 23 mars au 5 avril)
Bogota (Premier - Terre battue - Du 6 au 12 avril)
Charleston (Premier Mandatory - Terre battue - Du 6 au 12 avril)
Fed Cup (Phase finale, Budapest - Du 14 au 19 avril)

Pour ce qui est de la Fed Cup, le report a été acté dès mercredi après-midi. La veille, les organisateurs du tournoi de Barcelone avaient eux annoncé leur intention de maintenir la compétition mais à huis clos. Une option qui devrait devenir caduque. Si cette pause est confirmée, ce sont donc les trois premiers Masters 1000 de la saison (sur neuf) qui disparaitraient au moins provisoirement de la circulation. Et si l'idée d'un report à une autre date a été envisagée pour Indian Wells, on voit mal comment trois tournois de cette envergure (dont les deux premiers, rappelons-le, monopolisent au total quatre semaines dans le calendrier), pourraient être recasées. Et si oui, quand ?

Quant à la saison sur terre battue, elle se retrouverait amputée d'emblée de trois semaines de compétition. Et vu l'ampleur de la propagation du virus Covid-19 dans certains pays européens, la crainte d'une déforestation printanière apparait légitime. Dans un scénario idéal, la reprise de la saison interviendrait donc le 28 avril avec, côté ATP, les tournois de Munich et Estoril. Mais quid, par exemple, du Masters 1000 de Rome, prévu à la mi-mai, dans un pays, l'Italie, aujourd'hui totalement à l'arrêt ? Certes, tout ceci est encore loin, mais les récents évènements incitent difficilement à l'optimisme. Et du côté de la Porte d'Auteuil, un frémissement d'inquiétude doit également poindre...

Le tournoi ATP de Monte-Carlo risque fort de passer à la trappe.

Le tournoi ATP de Monte-Carlo risque fort de passer à la trappe.Getty Images

Pariez sur le Tennis avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313