Reuters

Federer s'est promené

Federer s'est promené
Par AFP

Le 22/08/2010 à 08:53Mis à jour Le 22/08/2010 à 10:02

Roger Federer s'est qualifié pour la finale du Masters de Cincinnati en venant à bout du Chypriote Marcos Baghdatis (6-4, 6-3) en un peu plus d'une heure de jeu. Le Suisse retrouvera l'Américain Mardy Fish, vainqueur d'Andy Roddick 4-6, 7-6 (7/3), 6-1.

MASTERS CINCINNATI - Demi-finales

Roger Federer (SUI/N.3) bat Marcos Baghdatis (CYP) 6-4, 6-3
Prochain adversaire : Fish

Mardy Fish (USA/WC) bat Andy Roddick (USA/N.9) 4-6, 7-6 (7/3), 6-1

Roger Federer a poursuivi sa promenade de santé à Cincinnati avec une victoire sans histoire samedi en demi-finale sur le Chypriote Marcos Baghdatis et va pouvoir défendre son titre dimanche face au surprenant Américain Mardy Fish, 36e mondial. Ce succès 6-4, 6-3 obtenu en 1 heure 10 minutes permet au Suisse de garder sa place de N.2 mondial, un élément important en vue de l'US Open, dernier tournoi du Grand Chelem de la saison qui débute le 30 août à New York.

Impressionnant de maîtrise au service, Federer n'a pas eu à forcer son talent face à un Baghdatis loin du niveau qui lui avait permis de sortir le N.1 mondial Rafael Nadal, la veille en quart de finale. Federer a fait le break à 5-4 sur une tranchante volée de revers pour enlever la première manche. Le Suisse a donné le ton dans la seconde avec un premier jeu de service blanc avant de prendre l'avantage 4-3 grâce un autre jeu blanc, expédié en 1 minute et 18 secondes... Dans le jeu suivant, Baghdatis perdait sa mise en jeu sur une série de fautes directes (3-5). Il ne restait à Federer qu'à servir pour le match. "Je n'ai pas encore été breaké dans ce tournoi, c'est une bonne chose, constatait Federer après coup. J'ai bien servi, je l'ai empêché de trouver l'équilibre. Je lui ai mis la pression avec mes premiers services. J'ai essayé de monter au filet car je sais qu'il a parfois des problèmes avec ça. Je suis content que tout a bien marché. Lui a moins bien servi."

Le parcours à Cincinnati du recordman de victoires en Grand Chelem (16) s'est pour l'heure révélé des plus tranquilles.Dispensé de 1er tour, comme les huit premières têtes de série, il avait passé le 2e tour avec une victoire 5-2 face à l'Ouzbek Denis Istomin, contraint à l'abandon sur une blessure à une cheville, et avait ensuite bénéficié du forfait de l'Allemand Philipp Kohlschreiber (épaule) au 3e tour. En quart de finale, vendredi, il a dominé le Russe Nikolay Davydenko sans forcer (6-4, 7-5) et le voilà désormais en finale avec moins de 3 heures et 30 minutes de tennis dans les jambes... "J'ai eu beaucoup de chance dans ce tournoi, a souligné le Suisse. Je n'ai pas quasiment pas joué dans mes deux premiers tours et malgré ça j'ai fait un super match contre Davydenko. Les choses me sourient."

0
0