Panoramic

Novak Djokovic n'a fait qu'une bouchée du fantôme de Stan Wawrinka

Djokovic n'a fait qu'une bouchée du fantôme de Wawrinka
Par Eurosport

Le 21/08/2015 à 18:13Mis à jour Le 22/08/2015 à 00:53

MASTERS 1000 CINCINNATI - Novak Djokovic a balayé Stan Wawrinka (6-4, 6-1) en 63 minutes vendredi en quarts de finale. Deux mois et demi après sa défaite face au Suisse en finale de Roland-Garros, le numéro un mondial s'offre une éclatante revanche. La victime s'est muée en bourreau dans l'Ohio.

Il n'y a pas eu match. Plus de deux mois après sa victoire en finale de Roland-Garros, Stan Wawrinka n'a cette fois rien pu faire pour franchir la muraille Novak Djokovic. Opposé au Serbe en quart de finale du Masters 1000 de Cincinnati, ce vendredi, le Suisse n'a pas pesé bien lourd face au N.1 mondial, facile vainqueur en deux manches (6-4, 6-2) et 1h03 de jeu). Djokovic, auteur de son meilleur match de la tournée américaine, attend en demi-finale Alexandr Dolgopolov, surprenant vainqueur de Tomas Berdych en deux manches (6-4, 6-2).

De par leur passé récent, et cette finale homérique disputée à Paris, il y a quelques semaines, cette affiche entre Djokovic et Wawrinka promettait beaucoup. Elle a finalement tourné court et déçu. La faute à un Stan Wawrinka décidément pas très matinal. Malgré un début de rencontre sérieux, le Suisse n'a jamais su franchir le cap supplémentaire pour réellement déborder son adversaire. Sans service (seulement 50% de premières balles), très approximatif (33 fautes directes), le 4e joueur mondial a fait illusion pendant huit jeux.

Les stats de Djokovic parlent

Huit jeux seulement. Passé ce cap, le Vaudois a commencé à lâcher prise face à un Djokovic, redevenu un mur à renvoyer les balles. Le Serbe, bien dans le court, a parfaitement exploité ses premières balles de break obtenues (à 4-4), avant de prendre définitivement  les commandes de la rencontre. La seconde manche a ressemblé à un cavalier seul: Djokovic, sans forcément prendre de risques, y a complètement noyé son opposant, toujours privé de premières balles. 

Avec seulement 11 fautes directes, et des sensations clairement en hausse, notamment au service (68% de premières, et 74% de points gagnés derrière), Novak Djokovic, qui n'a pas concédé une seule balle de break, a très bien contrôlé ce quart de finale. Passé près de la correctionnelle en 8e de finale, jeudi, face à David Goffin, le N. 1 mondial a monté son niveau d'un gros cran. Le voilà désormais en quête de son premier titre à Cincinnati. Avec un niveau en constante progression, tout est en place pour aller le chercher.

0
0