Tennis
Masters Cincinnati

Gasquet bute sur l'avant-dernière marche

Partager avec
Copier
Partager cet article

Richard Gasquet

Crédits Getty Images

ParMaxime Battistella
17/08/2019 à 18:29 | Mis à jour 17/08/2019 à 19:11

MASTERS CINCINNATI – C'est terminé pour Richard Gasquet. Le Français s'est heurté au roc David Goffin, samedi dans l'Ohio. Gasquet s'est incliné en deux sets et 1h15 de jeu (6-3, 6-4). Dimanche, le Belge défiera le vainqueur du match entre Djokovic et Medvedev. Ce sera sa première finale en Masters 1000.

Richard Gasquet n’avait plus de jus. Brillant vainqueur vendredi de Roberto Bautista Agut (7-6, 3-6, 6-2), le Biterrois n’a pas pu enchaîner samedi face à David Goffin dans le dernier carré du Masters 1000 de Cincinnati. Raide et manquant d’énergie, il s’est incliné en deux sets secs (6-3, 6-4) et une heure et quart de jeu contre le Belge qui s’est qualifié pour la première finale de sa carrière dans un tournoi de cette catégorie. Pour aller chercher le trophée, la route est toutefois encore longue pour le 19e joueur mondial qui devra se défaire dimanche de Novak Djokovic ou Daniil Medvedev, opposés dans la nuit.

La belle aventure de Richard Gasquet a pris fin. Renaissant cette semaine, le Français n’avait plus connu les joies d’une demi-finale en Masters 1000 depuis plus de six ans à Miami en 2013. Mais il n’a pas pu y donner sa pleine mesure, insuffisamment remis de la grosse bataille de la veille dans la chaleur et la moiteur de l’Ohio. Emprunté dans ses courses, accusant souvent un temps de retard, il n’a pas pu soutenir la comparaison contre un David Goffin qui a retrouvé une belle solidité après des sorties de piste précoces à Washington puis Toronto.

ATP Dubaï

Monfils a obtenu le droit de défier Djokovic

27/02/2020 À 19:02

Sur ce point, Goffin avait décidé que Gasquet ne le passerait pas (et il a tenu bon)

00:00:44

Gasquet n'avait pas les jambes

Dès les premiers échanges, Gasquet a montré ses limites à l’échange, concédant le break dès son deuxième jeu de service (3-1). Encore marqué physiquement, il s’est fréquemment retrouvé sur les talons, agressé dès qu’il ne passait pas sa première balle (16 % seulement de réussite sur sa seconde). Par conséquent, il a également manqué de longueur dans ses coups pour protéger ses mises en jeu, laissant la direction de la plupart des points à Goffin qui a logiquement viré en tête (6-3).

Inspiré par ses performances précédentes, le Biterrois n’en a pas pour autant baissé les bras. Volontaire d’entrée de deuxième set, il a profité d’un passage à vide adverse pour réaliser le break à son tour (6-3, 0-2), laissant espérer un retournement de situation. Mais les jambes n’ont pas obéi à la tête et il a concédé le debreak immédiat dans la foulée sur un service-volée manqué dans le filet. Souvent mal placé, il a multiplié les approximations (23 fautes directes) notamment côté coup droit, domaine de son jeu où il avait ébloui la veille en quart de finale.

Et après avoir sauvé une balle de break à 2 jeux partout, il a cédé une dernière fois sa mise en jeu à 3 partout. Totalement dominé dans les longs échanges (8-4 pour Goffin dans les rallyes de plus de 9 frappes), Gasquet a craqué contre un adversaire impressionnant dans sa couverture de terrain et sa capacité à anticiper les choix offensifs du Français. Malgré cette défaite, le Biterrois pointera au 34e rang mondial lundi avec une chance de faire partie des 32 têtes de série à l’US Open : Juan Martin Del Potro, qui le devance au classement, est d’ores et déjà forfait, et Kevin Anderson, incertain.

ATP Dubaï

Gasquet plus solide que Paire

26/02/2020 À 17:08
ATP Marseille

Un petit tour et puis s'en va pour Gasquet

17/02/2020 À 18:09
Dans le même sujet
TennisMasters CincinnatiRichard GasquetDavid Goffin
Partager avec
Copier
Partager cet article

Dernières infos

Roland-Garros

Söderling : "Au moins plusieurs fois par semaine, on me parle de ce match"

IL Y A 9 HEURES

Vidéos récentes

Wimbledon

Wilander : "Je n’arrive pas à croire que Nadal a battu Federer en finale de Wimbledon 2008"

00:03:54

Les plus lus

Sports mécaniques

"La signature d'Alonso risquerait de provoquer une révolution chez Renault"

IL Y A 17 HEURES
Voir plus