Getty Images

"Je dois être réaliste" : Murray a posé une première pierre, mais le chemin est encore long

"Je dois être réaliste" : Murray a posé une première pierre, mais le chemin est encore long

Le 12/08/2019 à 23:52Mis à jour Le 13/08/2019 à 02:14

US OPEN - Battu en deux sets (6-4, 6-4) par Richard Gasquet au 1er tour à Cincinnati, lundi, pour son grand retour à la compétition en simple, Andy Murray a eu un aperçu du travail qu’il lui restait à effectuer pour espérer un retour au plus haut niveau. Et l’Ecossais a estimé qu’il n’était pas encore prêt à se tester sur cinq sets en simple à New York. Il s'y alignera en double et double mixte.

Andy Murray voulait savoir où il en était et il a eu sa réponse lundi. Sept mois après sa dernière apparition en simple à l’Open d’Australie et son opération à la hanche, l’Ecossais a rejoué au 1er tour du Masters 1000 de Cincinnati. Pour sa reprise seul sur un court, il n’a pu éviter une défaite logique face à Richard Gasquet (6-4, 6-4) en un peu plus d’une heure et demie. Encore trop court dans ses déplacements, un peu rouillé au service et sur ses coups d’attaque, il a semblé prendre peu à peu ses repères. Mais il n'a jamais été totalement dépassé par l'événement. A l'heure du premier bilan, les incertitudes sont encore trop nombreuses pour envisager de s’aligner dans deux semaines à New York, comme l’a expliqué l’intéressé.

Car l’Ecossais a pu se tester dans des conditions de match. Et il a constaté que la route vers un retour au top serait encore très longue. Emprunté et sans rythme, il a commis une double faute sur le premier point de la partie, avant de concéder son service dans la foulée. Perfectionniste et compétiteur, Murray a été frustré par ses nombreuses erreurs (28 fautes directes) souvent dues à un placement et à un jeu de jambes encore trop imprécis. "Je pense que j’ai joué correctement. Il y a beaucoup de choses que j’aurais aimé faire mieux dans le match. Mais je dois être réaliste concernant mes attentes. Notamment sur la façon dont je joue au tennis et ma façon de frapper la balle pour le moment", a-t-il noté dans sa conférence de presse d'après-match.

Vidéo - Face à un Murray en manque de rythme, Gasquet a été solide comme un roc

03:42
" Je sais qu'il est toujours Andy Murray"

Mais l'Ecossais est un battant, et avant de céder le premier set, il a réussi à refaire son retard, s'encourageant comme à la belle époque. Déterminé à le tester sur les courses latérales, Gasquet a dû rester vigilant pour garder le contrôle de la partie. "Je le connais depuis toujours et il a toujours été favori contre moi mais là, c’était un peu particulier parce que c’était son retour. Ce n’était pas facile pour lui. Mais le court est rapide, il a toujours un bon service, un bon retour, il a énormément d’expérience donc c’est toujours délicat", a d’ailleurs avoué le Français, finalement soulagé de s’en être sorti en deux sets.

"Dans le second set, il a commencé à mieux jouer, à mieux retourner aussi. Nous avons eu de bons échanges. C'était difficile pour moi parce qu'il aurait pu prendre mes services plusieurs fois dans le second set. Malgré tout, il reste un grand compétiteur", a observé Gasquet. "C'est pour cette raison qu'on a toujours peur de lui quand on l'affronte. Je sais qu'il est toujours Andy Murray."

S'il est encore loin de son meilleur niveau, l'ancien numéro 1 mondial aurait aimé prendre sa décision plus tard en ce qui concerne l'US Open, mais l'organisation du Grand Chelem américain en a décidé autrement. "Avec mon équipe, nous espérions avoir le temps de voir comment j’allais me sentir après quelques matchs et un peu d’entraînement pour pouvoir solliciter une wild-card, mais il les annonçaient aujourd’hui et ne voulaient pas attendre. Si j'avais accepté l'invitation et que je n'avais finalement pas joué, on se serait beaucoup interrogé sur ma hanche", a-t-il ainsi expliqué après sa défaite.

Andy Murray et Richard Gasquet lors du Masters 1000 de Montréal 2019

Andy Murray et Richard Gasquet lors du Masters 1000 de Montréal 2019Getty Images

Murray a terminé le match avec les "jambes lourdes"

Pour le Britannique, l'inconnue réside désormais dans sa capacité à enchaîner, et qui sait, peut-être qu'avec quelques jours supplémentaires à frapper dans la balle, sa réflexion aurait été différente.Il y a d'ailleurs de fortes chances que l'on revoie Murray en simple dès la semaine prochaine à Winston-Salem pour poursuivre sa progression. Mais de son propre avis, son manque de rythme avait toutes les chances d'être rédhibitoire. "C'était, de toute façon, plus probable que je décide de ne pas jouer, parce que mes jambes étaient assez lourdes à la fin du match aujourd'hui, et ça n'allait probablement pas changer beaucoup en deux petites semaines."

Et s'il n'a pas voulu utiliser son classement protégé pour prendre part au simple à l'US Open en simple, on verra quand même l'Ecossais en action sur les courts de Flushing Meadows en double et en double mixte, vraisemblablement. Les noms de ses partenaires restent encore à déterminer, mais il ne serait pas étonnant que Feliciano Lopez, présent dans les tribunes à Cincinnati pour soutenir son ami, se reprenne au jeu, deux mois après leur triomphe commun au Queen's.

Andy Murray à Cincinnati en 2019
Pariez sur le Tennis avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0