MASTERS CUP - Phase de poule
Roger Federer (SUI, 1) bat Andy Murray (ECO, 4) 3-6, 6-3, 6-1
En voilà une qui fait du bien ! Non pas que Roger Federer boude ses victoires, mais un succès face à Andy Murray - qui plus est devant son public - a des vertus psychologiques terriblement bénéfiques pour le Suisse. Etaient-ce les séquelles des six défaites concédées face au N.4 mondial, Roger est apparu assez crispé dans la première manche. Son break d'entrée de match n'était qu'un feu de paille. Revenu immédiatement au score, le Britannique a dicté son jeu au cours du premier set, comme il l'a toujours fait dans leurs duels. Sa domination s'est traduite par un jeu long, des balles qui rebondissent très haut qui empêchent Federer d'attaquer. Et le Suisse de craquer le premier dans les échanges. 13 fautes directes contre seulement 5 points gagnants lors du premier acte. L'équation Murray semblait bien loin d'être résolue à ce moment-là.
Masters Cup Londres
Del Potro fait l'effort
24/11/2009 À 14:14
Et voilà que d'un seul coup, le N.1 mondial s'est rappelé son rang et s'est décrispé. Des frappes plus lourdes, la chance en plus et un Murray visiblement émoussé physiquement. Il n'en fallait pas plus pour inverser la tendance. Le service étant aussi le facteur x qui lui manquait. D'ailleurs, Andy Murray a eu besoin de quatre jeux de service avant d'inscrire son premier point sur la mise en jeu du Suisse dans le deuxième set. Federer inscrit 17 des 18 points sur ses premières balles et ne concède pas la moindre balle de break. Au contraire, le jeu du N.4 mondial se désunit. Les balles sont plus courtes et moins précises. Federer est redevenu le patron.
Un match, une demi-qualification et un trône
La tendance va s'accentuer dans le troisième set. Même si Murray continue de faire des efforts, le Suisse est dans son état d'invincibilité et fait le jeu, enchaînant les premiers services (87%) et les points gagnants. Les cinq derniers jeux seront une formalité et l'homme aux 15 titres du Grand Chelem conclut sur sa quatrième balle de match. Grâce à cette victoire, le Suisse fait un pas vers la qualification pour la demi-finale, même si cette dernière n'est pas assurée. En effet, si Andy Murray s'impose contre Fernando Verdasco, Federer sera dans l'obligation de battre Juan Martin Del Potro, dans un remake de la finale de l'US Open, remportée par l'Argentin. Sinon, il se retrouverait à égalité à deux victoires avec Murray et JMDP.
En revanche, ce qui est assuré c'est sa place de N.1 mondial ! C'était l'un des principaux enjeux de cette Masters Cup. Avec cette deuxième victoire en autant de matches, Federer s'est mis hors de portée de Rafael Nadal en tête du classement ATP. Pour la cinquième fois de sa carrière, il terminera au sommet de la hiérarchie après 2004, 2005, 2006 et 2007. L'intérim du Majorquin n'aura duré qu'un an. Cette première place couronne une saison exceptionnelle pour le champion helvétique, durant laquelle il a remporté pour la première fois de sa carrière Roland-Garros, récupéré son trophée à Wimbledon et battu le record des titres en Grand Chelem avec 15 victoires.
Masters Cup Londres
Djokovic et Wawrinka ont une place à défendre
10/11/2014 À 08:46
Masters Cup Londres
Djokovic déjà qualifié
16/05/2011 À 19:31