Getty Images

Chardy va jouer crânement sa chance : "Sympa de jouer Federer quand tu es en confiance"

Chardy : "Sympa de jouer Federer quand tu es en confiance"

Le 13/03/2018 à 11:01Mis à jour Le 13/03/2018 à 12:45

INDIAN WELLS - Et maintenant, l'Everest. Après avoir éliminé Adrian Mannarino (7-5, 4-6, 6-1), Jérémy Chardy, auteur d'un excellent début de tournoi, s'attaque à un certain Roger Federer en huitièmes de finale. Un exploit possible ou utopique ? Le Français le sait, il n'a pas grand chose à perdre. Et puis, après tout, il a déjà battu la légende suisse...

" Fascinant d'avoir toujours cette motivation à son âge"

"Je l'ai battu une fois, c'est bien de le savoir dans ma tête avant de commencer le match. Je n'ai rien à perdre. Mes chances de gagner ne sont pas très hautes. Mais je vais saisir ma chance. On ne sait jamais...", explique ainsi Jérémy Chardy. "Ça dépend beaucoup de lui. Quand il joue bien, il est imbattable. Moi, je me sens bien. Ça fait longtemps que je n'ai pas aussi bien joué. Je suis très content de jouer contre lui. C'est sympa de le faire quand tu es en confiance", poursuit-il, conscient qu'il n'a strictement rien à perdre face à Federer.

Federer, fan de

"Qu'il soit redevenu n°1, c'est bien pour le tennis. Ça montre qu'il aime vraiment ça. Il joue pour la passion du tennis, il a envie de devenir de plus en plus une légende, de gagner le plus de titres possible, confie Chardy. Je trouve ça fascinant à son âge, avec le palmarès qu'il a, d'avoir toute cette motivation. Et de vouloir gagner, gagner, gagner. Je l'admire pour ça. Et pour son jeu, bien sûr. Il est capable de tout faire, il a une main incroyable. J'aime bien le regarder jouer ."

De son côté, Roger Federer se méfie de Jérémy Chardy. Surpris d'avoir battu Filip Krajinovic (6-2, 6-1) si facilement, le n°1 mondial reste sur ses gardes. "Je le respecte beaucoup. Il a un super coup droit, une bonne première balle, une bonne deuxième aussi. En revers, c'est quelque fois slicé, dangereux, tu ne sais pas à quoi t'attendre", explique Roger Federer à L'Equipe, ajoutant qu'il aime "le jeu" et "l'intensité" du Français. "En plus c'est un bon gars, donc je me réjouis de l'affronter", conclut-il. Rendez-vous mercredi à 19 heures.

0
0