Getty Images

Lucas Pouille sorti d'entrée par Yuki Bhambri, 110e mondial

Pouille, le fiasco d'entrée
Par Eurosport

Le 11/03/2018 à 22:42Mis à jour Le 11/03/2018 à 23:06

INDIAN WELLS - C'est déjà terminé pour Lucas Pouille. Le Français a été sorti dimanche dès son entrée en lice par l'Indien Yuki Bhambri. Une défaite sèche en deux sets (6-4, 6-4) pour le numéro un tricolore, qui pourrait bien rater une nouvelle occasion d'intégrer le Top 10 pour la première fois de sa carrière.

Yuki Bhambri n'est pas l'ami des joueurs français à Indian Wells. Après avoir sorti Nicolas Mahut au premier tour, l'Indien a éliminé Lucas Pouille (6-4, 6-4) pour se hisser en 16es de finale. C'est une grosse déception pour Pouille, totalement hors sujet dimanche. Cet accroc majeur confirme l'incroyable inconstance du Nordiste. Depuis le début de la saison, en cinq tournois, il a désormais atteint trois fois la finale et disparu à deux reprises au premier tour. C'est tout ou rien.

Malheureusement pour Lucas Pouille, quand c'est rien, c'est quand ça compte le plus. Sorti d'entrée à l'Open d'Australie au mois de janvier, il a donc récidivé dimanche dans le premier Masters 1000 de l'année. Et comme à Melbourne, il est tombé face à un joueur issu des qualifications, donc a priori largement à sa portée. Mais il a sombré face à un joueur qui, lui, a joué crânement sa chance.

Le Top 10, encore raté ?

Mené un set et un break, Pouille a entrevu une éclaircie quand il a recollé dans la seconde manche. Après avoir aligné trois jeux, il a mené 4-3. Puis il s'est à nouveau éteint pour laisser son adversaire filer vers la victoire. Lâché par son service (seulement 59% de premières balles et, pire encore, à peine 56% de points gagnés derrière celle-ci), le numéro un français n'a tout simplement pas existé.

Comme à Dubaï, Lucas Pouille va peut-être laisser passer une nouvelle chance d'accéder pour la première fois de sa carrière au Top 10 du classement ATP. Ce n'est pas impossible, mais cela semble peu probable. Il avait pourtant peu de points à défendre. Il aura une nouvelle chance à Miami, où il avait été sorti d'entrée l'an dernier. Mais son blocage dans les tournois de premier plan commence à devenir si problématique que le simple fait de franchir un tour apparait comme un Everest. Cela s'est à nouveau senti à Indian Wells...

0
0