Getty Images

Novak Djokovic passe à la trappe d'entrée !

Djokovic, retour perdant, retour inquiétant
Par Eurosport

Le 11/03/2018 à 23:12Mis à jour Le 11/03/2018 à 23:44

INDIAN WELLS - Novak Djokovic n'aura effectué qu'un tout petit passage en Californie. Le Serbe, qui effectuait son retour sur les courts pour la première fois depuis l'Open d'Australie, s'est incliné en trois manches (7-6, 4-6, 6-1) contre le Japonais Taro Daniel, issu des qualifications. Inquiétant, encore une fois...

On avait quitté Novak Djokovic sur une défaite contre Hyeon Chung à Melbourne, où le Serbe avait effectué son grand retour après plusieurs mois d'absence. C'était un Djokovic diminué, avec ce bras droit toujours en feu après trois matches. Près de deux mois et une opération plus tard, l'ancien numéro un mondial effectuait sa nouvelle rentrée dimanche à Indian Wells. Elle n'a pas franchement de quoi rassurer. Face au Japonais Taro Daniel, issu des qualifications, le Djoker s'est incliné en trois sets (7-6, 4-6, 6-1) après deux heures et demie de match.

Pendant une petite demi-heure, tout allait bien pourtant pour Nole. Installé dans le court, plutôt incisif, il a rapidement breaké pour mener 5-2 avec un jeu très propre. En face, Taro Daniel semblait tout petit et bien timide. Mais le match a brusquement changé de physionomie, et pas qu'un peu. Revenu à hauteur de son illustre adversaire, le Japonais a chapardé ce premier set au jeu décisif. Les conditions du traquenard étaient en place.

Manque de rythme criant

Au-delà d'un éventuel problème physique, qui n'a en tout cas pas semblé apparent, Djokovic a visiblement gambergé après la perte du set initial. Lui qui déroulait en début de rencontre est passé en mode laborieux. Son principal mérite aura été de se battre. Suffisant pour recoller à une manche partout mais c'était déjà un Djoko à la bagarre plus qu'en mode patron. Le troisième set allait le confirmer.

Taro Daniel, totalement décomplexé, a bien senti qu'il y avait un coup à jouer. Le Japonais est allé chercher le break décisif dès le troisième jeu du dernier set. Décisif, car Djokovic a ensuite complètement lâché prise pour se voir infliger un cinglant 6-1. A l'exception du tout début de match, il est apparu en manque de rythme, ce qui n'est pas ahurissant compte tenu de son activité, ou plutôt son manque d'activité ces derniers mois. Son revers, notamment, n'a jamais été en cadence. L'ancien boss du circuit a beaucoup de travail devant lui.

0
0