Getty Images

Federer continue sa balade californienne

Federer continue sa balade californienne

Le 13/03/2019 à 23:26Mis à jour Le 14/03/2019 à 01:30

MASTERS 1000 INDIAN WELLS - Roger Federer est en bonne forme en Californie. Au lendemain de son succès face à Stan Wawrinka au 3e tour, le Suisse s'est qualifié pour les quarts de finale avec autorité après sa victoire face à Kyle Edmund (6-1, 6-4). Laminé en deux petits sets, le Britannique s'est montré impuissant face au Bâlois qui affrontera la sensation Hubert Hurkacz au prochain tour.

Roger Federer est un homme pressé. Après avoir écrasé son compatriote Stan Wawrinka mardi en 59 petites minutes, le Suisse a mis à peine plus de temps (1h03) à se défaire mercredi du Britannique Kyle Edmund en huitième de finale du Masters 1000 d’Indian Wells. Sa victoire en deux sets secs (6-1, 6-4) s’est dessinée très rapidement avec cinq jeux inscrits consécutivement pour commencer. Il affrontera en quart de finale le surprenant Polonais Hubert Hurkacz qui a pris le meilleur sur Denis Shapovalov (7-6(3), 2-6, 6-3) plus tôt dans la journée.

Les matches se suivent et se ressemblent dans le désert californien pour Roger Federer. Qu’il se produise sous les feux des projecteurs en session de nuit, ou en pleine journée, le numéro 4 mondial fait le spectacle mais n’amuse pas la galerie. Particulièrement en jambes depuis son entrée en lice, il réalise des entames souvent très convaincantes qui interdisent à ses adversaires la moindre approximation. Kyle Edmund, comme Stan Wawrinka et Peter Gojowczyk avant lui, en a fait l’amère expérience.

Un début de match canon pour Federer

Sûrement intimidé pour son premier duel face au "Maestro", quintuple champion à Indian Wells, qui plus est sur la scène du Stadium 1, l’un des plus grands courts du monde, le Britannique a démarré le match en étant tendu. Deux doubles fautes pour commencer son premier jeu de service l’ont mis d’emblée sous une immense pression, accentuée par le début de match tonitruant de Federer qui avait, bien entendu, montré à son adversaire dès son premier engagement qu’il n’était pas là pour plaisanter.

Edmund aurait pourtant pu donner une autre tournure au premier set s’il avait réussi à debreaker immédiatement son adversaire, mais il n’a pu saisir aucune de ses trois occasions à 2-0 contre lui. Au lieu de cela, le 23e joueur mondial a concédé les cinq premiers jeux du match puis le premier set en moins d’une demi-heure (6-1), subissant la foudre des 13 coups gagnants adverses (soit presque deux par jeu en moyenne) de Federer.

Vidéo - En pleine confiance, Federer a sorti sa panoplie pour expédier Edmund

02:57

Un coupeur de têtes l'attend en quarts

En confiance, relâché et alerte à la relance, le Suisse a enfoncé le clou en début de seconde manche, prenant une troisième fois le service adverse (6-1, 3-2), avant de tenir son engagement jusqu’au bout pour valider sa victoire. Légèrement plus bousculé en fin de match, il a su écarter 4 balles de debreak sur ses deux dernières mises en jeu (7 au total) grâce à une excellente qualité de service globalement (66 % de premières balles, 79 % de points gagnés derrière, 6 aces et aucune double faute).

Sans dépenser trop d’énergie, Federer a donc pu lever les bras au ciel, affichant sa belle sérénité du moment dans le sourire et le salut adressés à la foule. Soulagé par le gain de son 100e titre en carrière à Dubaï, le Bâlois surfe sur la confiance accumulée aux Émirats et fonce en quarts, sans avoir perdu le moindre set. Un Hubert Hurkacz en pleine confiance et déjà tombeur de Lucas Pouille, Kei Nishikori et Denis Shapovalov, l’y attend. Attention à ce jeune loup en pleine ascension.

Roger Federer à Indian Wells
Pariez sur le Tennis avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0