AFP

Plus qu'une finale

Plus qu'une finale
Par Eurosport

Le 13/05/2012 à 00:15

Dimanche, Roger Federer jouera gros en finale de Madrid. Au-delà d'un 20e titre record en Masters 1000, le Suisse pourrait revenir à seulement 1770 points de Novak Djokovic en reprenant la deuxième place mondiale. A quinze jours de Roland-Garros, son rêve de redevenir N.1 mondial reprendrait forme.

Face aux journalistes, Roger Federer répond par la négative. Non, le Suisse ne savait pas qu'en remportant le tournoi de Madrid dimanche face à Tomas Berdych (16h30), il reprendrait la deuxième place mondiale à Rafael Nadal. Sans savoir si l'Helvète a sciemment joué l'intox, cette information sera à prendre très au sérieux à deux semaines du début de Roland-Garros.

A l'issue de l'US Open, remporté par Novak Djokovic, soit au 12 septembre 2011, Federer avait 6340 points de retard sur le Serbe. Si l'ex-N.1 mondial venait à s'imposer sur la terre battue bleue, non seulement il remporterait un vingtième titre-record en Masters 1000 (à égalité avec Rafael Nadal), mais il reviendrait à seulement 1770 points de Novak Djokovic, tenant du titre déchu à Madrid, en se plaçant juste devant le Majorquin. Avec le nombre de points que doit encore défendre le Serbe d'ici au prochain US Open (7320 très précisément), le Suisse pourrait se remettre à rêver de la première place mondiale, celle qu'il a laissée en 2010 après 285 semaines (non consécutives) passées au sommet du classement ATP, à une toute petite longueur du record de Pete Sampras. Un but - l'un des derniers - qui fait encore courir le Suisse trentenaire.

4570 points comblés en huit mois

Eurosport

"Honnêtement ça me relaxe, moi et toute l'équipe , avoue "Rodgeur", car c'est pas facile de revenir après six semaines de repos (Federer n'avait plus joué depuis Miami, NDLR) et de bien jouer, ça me redonne la confiance que j'avais avant. Je suis très content de ma performance ici, un tournoi où j'ai côtoyé les meilleurs joueurs du monde. Mais il est clair que les conditions vont être très différentes à Rome et à Paris." Il est vrai que Madrid ne serait qu'une étape dans sa reconquête du trône de l'ATP. En cas de victoire dimanche, il devrait ensuite conserver la deuxième place mondiale à l'issue du Masters 1000 romain (où il a été éliminé par Richard Gasquet au 3e tour l'an passé) afin d'être tête de série N.2 à Roland-Garros.

Là aussi, ce classement pourrait chambouler plusieurs paramètres, à commencer par la position des têtes de série principales dans le tableau parisien. Avec Djokovic en N.1 et Nadal en N.3, ces deux-là pourraient tout à fait se croiser avant la finale des Internationaux de France. Et quand on sait que le Majorquin fait encore un complexe face au Serbe, même sur terre, et que Federer a battu Djokovic l'an dernier à Paris, il n'y a qu'un pas pour que le Suisse trouve une motivation supplémentaire dimanche face à Tomas Berdych, qui ne l'a jamais battu sur terre battue. Mais le principal intéressé y a-t-il pensé ? Loin de toutes ces considérations, il ne pourra répondre que par la négative. Pour le moment.

Pariez sur le Tennis avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0