AFP

Masters 1000 de Madrid : Djokovic sort Nishikori et retrouve une finale sur terre battue

Djokovic a bien retrouvé le mode d’emploi sur terre battue

Le 07/05/2016 à 22:24Mis à jour Le 07/05/2016 à 23:19

MASTERS 1000 MADRID - Après son élimination surprise à Monte-Carlo, Novak Djokovic a retrouvé le chemin d'une finale sur terre battue en éliminant Kei Nishikori en demi-finale du tournoi de Madrid samedi soir (6-3, 7-6). Le Serbe, qui a fait durer le plaisir en fin de 2e set en ratant quatre balles de match avant de se faire débreaker, affrontera Andy Murray, tombeur de Rafael Nadal, en finale.

Novak Djokovic a offert aux spectateurs espagnols un soupçon de suspense. Le temps de s'écrouler sur ses quatre premières balles de match et de jouer un tie-break dans la deuxième manche. Mais le numéro 1 mondial a logiquement remporté ce jeu décisif et fait valoir son rang pour se qualifier en finale du Masters 1000 de Madrid aux dépens de Kei Nishikori (6-3, 7-6). Quatre ans après sa victoire en 2011 face à Rafael Nadal, il rejouera le titre en Espagne. Il affrontera cette fois-ci Andy Murray, tenant du titre, qui a justement écarté l'Espagnol lors de la première demi-finale.

Sorti de manière prématurée à Monte-Carlo sur terre battue, Novak Djokovic est en train de bien se rattraper à Madrid. Quand il maîtrise son tennis, pas grand monde ne peut aller l'inquiéter. Kei Nishikori a réussi à le faire lors des premiers jeux de la rencontre. Agressif et proche des lignes, le Japonais est très bien rentré dans son match. Mais il lui a manqué un soupçon de réalisme pour parvenir à faire totalement vaciller le numéro 1 mondial. Il a eu trois balles de break, il n'en a converti aucune. Djokovic a eu deux occasions de ravir le service adverse, à 3-3, et a réussi à faire basculer ce premier set.

Nishikori écarte quatre balles de match

Devant au score, Novak Djokovic a commencé à réciter son tennis et à distiller quelques coups magnifiques. Son break réalisé à 2-2 dans le deuxième manche semblait même sonner le glas des derniers espoirs de Nishikori. Pourtant, au moment de conclure, le Serbe a multiplié les cadeaux. Lâcher deux doubles fautes et une faute directe sur balles de match ne lui ressemble pas du tout. Nishikori en a sauvé une quatrième sur un subtil revers long de ligne et a fini par débreaker.

0
0