Getty Images

Le message du Djoker

Le message du Djoker

Le 11/05/2019 à 18:36Mis à jour Le 11/05/2019 à 19:26

MASTERS 1000 MADRID - La première demi-finale castillane a débouché sur un énorme combat entre Novak Djokovic et Dominic Thiem. Deux sets, deux tie-breaks et 2h22 de jeu. Meilleur sur les points les plus importants, le numéro un mondial a eu le dernier mot. Djokovic signe ainsi sa victoire la plus significative depuis l'Open d'Australie. Au bon moment.

"Djoko" est sorti vainqueur de la baston. Dans un match indécis tout du long, Novak Djokovic a fini par écarter au forceps - et au bout de deux tie breaks - Dominic Thiem en demi-finale du Masters 1000 de Madrid (7-6[2], 7/6[4]. Souvent dominé dans l'échange, le Serbe a été redoutable d’efficacité sur les balles de break, effectuant les bons choix dans les moments importants du match. Il s'offre une victoire de prestige contre un des meilleures terriens du monde et affirme sa montée en puissance avant Roland-Garros.

Âpre. Tendu. Parfois même violent. La demi-finale madrilène entre Djokovic et Thiem n'a pas offert le spectacle le plus ébouriffant de l'année, mais a atteint parfois des niveaux d'une rare intensité au cours des 2h22 de match. Si le Serbe est le boss du circuit ATP, l’Autrichien faisait presque office de favori : vainqueur à Barcelone (en ayant notamment battu Rafael Nadal), Dominic Thiem est depuis trois ans le joueur le plus régulier sur ocre derrière l'inévitable Majorquin.

Les choix douteux de Thiem

C'est d'ailleurs lui qui a frappé le premier dans le match, en s’appuyant sur la puissance de son coup droit lifté pour ravir l'engagement adverse. Sans s’affoler, "Djoko" a patienté, s’appliquant à trouver beaucoup de longueur, pour perturber le jeu en cadence de Thiem (39 fautes directes pour l’Autrichien sur l’ensemble de la rencontre, 29 pour le Serbe). Poussé à jouer un premier tie-break, Thiem s'est alors écroulé, multipliant les mauvais choix et abandonnant (trop) facilement la manche.

Le scenario du second acte a été encore cruel pour le 5e joueur mondial. Souvent très agressif et prenant régulièrement l'échange à son compte, le protégé de Nicolas Massu a pourtant dû attendre sa cinquième occasion du set pour breaker son adversaire. Un avantage conquis de haute lutte... qui a disparu dès le jeu suivant. Une fois de plus, l'Autrichien a été plombé par ses baisses de régimes en fin de manche, payant notamment très cher des choix douteux sur ses amorties.

Djoko, pas "cosmic" mais bien de retour

De son côté, Novak Djokovic a semblé parfois manquer de percussion, voire de caisse physique. Mais si on est encore loin du "Cosmic Djoko", le Serbe a prouvé qu'il était bel et bien de retour aux affaires. Car une victoire sur terre contre Dominic Thiem n'est jamais anodine. Intraitable dans les moments chauds (3/3 sur balles de break), le n°1 mondial a conservé un calme quasi olympien toute la rencontre.

Malgré plusieurs avertissements pour dépassement de temps au service, il n'a pas connu de sautes de concentration, excepté lorsqu’il a servi pour le match à 5-6 deuxième manche. Une broutille tant il a ensuite su se montrer plus que solide dans ce second tie-break.

Le Belgradois s'est offert sans nul doute sa victoire la plus convaincante depuis son triomphe austral à Melbourne. Et comme par hasard, elle intervient alors que Roland-Garros approche à grands pas. Un timing idéal pour un retour au premier plan. A confirmer demain face à Stefanos Tsitsipas ou son vieil ennemi, "Rafa" Nadal, qu'il n'a plus croisé depuis sa démonstration en finale à Melbourne.

Novak Djokovic

Novak DjokovicEurosport

Pariez sur le Tennis avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0