Novak Djokovic a lâché un set à Andy Murray. Comme il avait lâché un set à Roger Federer il y a deux semaines à Indian Wells. Mais une fois encore, comme toujours ces derniers temps, c'est lui qui a fini par imposer sa loi dans une grande finale. Vainqueur en trois manches du Britannique (7-6, 4-6, 6-0) dimanche, le numéro un mondial décroche son 5e titre à Miami et son 22e Masters 1000. Il devient aussi le premier à signer trois doublés Indian Wells - Miami. Un monstre, tout simplement.
Ce dimanche, dans un Stadium comble, Djokovic a pris les commandes du match en remportant le premier acte en un peu plus d’une heure de jeu. Une manche de très haut niveau où les deux hommes ont multiplié à tour de rôle les breaks, Murray prenant par deux fois l'avantage avant d'être débreaké par deux fois dans la foulée par Djokovic. Le natif de Belgrade a su serrer le jeu dans le money time, notamment avec une entame de tie-break plus incisive (7-3).
Roland-Garros
Quoi qu’il arrive, cette finale est déjà historique
IL Y A 10 HEURES

A un sacre d’égaler Federer

Mais Murray avait à cœur d’effacer sa série de six défaites consécutives face à son rival serbe. Malgré la perte de la première manche, l'Ecossais ne s’est pas démobilisé. Extrêmement offensif depuis le premier point du match, il a été très solide sur ses mises en jeu (84% de points remportés derrière sa première). Il a tenu son service jusqu’à 5-4. Moment choisi par le leader du tennis britannique pour passer le turbo et s’emparer du service adverse blanc, au meilleur des moments (6-4). Le match semblait être relancé.
Mais le protégé d’Amélie Mauresmo a fini par payer ses efforts, notamment pour tenir l’exceptionnelle cadence de jeu imposée par Djokovic. Le Serbe lui a infligé une belle "bulle" pour conclure cette finale. Djokovic a fini avec onze fautes directes de moins que Murray (37 à 48). La seule statistique qui sépare de manière significative les deux hommes ce soir. Comme un symbole. Avec ce succès, Djokovic soulève son 22e Masters 1000 de sa carrière. Il n’est déjà plus qu’à un sacre d’égaler le légendaire Roger Federer dans cette catégorie de tournoi. A seulement 27 ans…
Les stats de la finale
Roland-Garros
L'antisèche : Djokovic a gravi l'Everest, peut-il tomber de haut ?
HIER À 22:50
Roland-Garros
Le titan Djokovic fait tomber le roi Nadal
HIER À 21:25