AFP

Sa défaite contre Murray, la "plus grande désillusion de sa carrière" pour Benoît Paire

Sa défaite contre Murray, la "plus grande désillusion de sa carrière" pour Paire
Par AFP

Le 14/04/2016 à 17:37Mis à jour Le 14/04/2016 à 18:04

MONTE-CARLO - Benoît Paire était particulièrement déçu de sa défaite contre Andy Murray jeudi en huitièmes de finale du tournoi de Monte-Carlo. Paire a manqué plusieurs occasions de l'emporter face à la tête de série numéro 2 du tournoi.

Benoît Paire a subi "la plus grosse désillusion de sa carrière" en laissant échapper la victoire contre le Britannique Andy Murray, vainqueur du Français en trois sets 2-6, 7-5, 7-5, jeudi en 8e de finale du Masters 1000 de Monte-Carlo.

L'Avignonnais, 22e mondial, a mené 6-4, 3-0 avec deux breaks d'avance dans le deuxième set avant de se laisser entraîner dans une troisième manche. Là encore, il a servi pour le match à 5-4, passant même à deux points de ce qui aurait été son plus beau succès, à 26 ans. Il a finalement été rattrapé par le stress, qu'il rend responsable de tous ses déboires des derniers mois. Avant d'arriver en Principauté, il avait perdu six fois au premier tour en dix tournois.

Paire s'est finalement incliné sur une double faute, sa septième de la rencontre. Tout un symbole.

" "C'est la plus grosse désillusion de ma carrière. Au début il n'y avait pas de match, je dominais de A à Z. Je l'agressais et je jouais bien. J'ai fait un très mauvais jeu à 3-0 et ça a commencé à tourner un peu", a-t-il commenté."

Le stress responsable de ses défaites

"C'est le stress qui l'a emporté aujourd'hui. Quand j'ai servi pour le match, je me suis un peu précipité (...) Je passe un peu à côté de ce jeu avec deux doubles fautes alors que je mène 30-15", a-t-il regretté.

Paire pensait pourtant s'être libéré d'une bonne partie de ses angoisses en sortant vainqueur d'un gros combat contre l'Espagnol Inigo Cervantes au premier tour. Il avait été mené 4 à 1 dans la dernière manche avant de remonter. Au début du match contre Murray, loin pour sa part de son meilleur niveau, le Français avait dominé autant avec son service, efficace du haut de ses 194 cm, que du fond du court. Même en coup droit, un point faible par rapport à son excellent revers à deux mains.

"J'ai beaucoup de regrets parce que je pense que j'aurais pu aller bien plus loin dans ce tournoi. Je jouais bien mieux que mon classement actuel (22e mondial)", a-t-il dit.

C'est Murray, tête de série N.2, qui affrontera en quarts de finale le Canadien Milos Raonic (N.10). "Ce sont des matches importants", a déclaré l'Écossais. "J'aurais très bien pu perdre et accuser le coup. Mais je me suis battu jusqu'au bout. Gagner en ayant été mené 6-4, 3-0 avec deux breaks de retard, c'est un bel effort."

0
0