Panoramic

Lucas Pouille éliminé par Albert Ramos-Vinolas

Pouille tombe de son rocher

Le 22/04/2017 à 15:57Mis à jour Le 22/04/2017 à 18:06

MASTERS 1000 MONTE-CARLO - C'est fini pour Lucas Pouille sur le rocher. Le Français a laissé filer l'occasion de jouer sa première finale de M1000 en s'inclinant en trois manches face à Albert Ramos-Vinolas (6-3, 5-7, 6-1). Ce dernier affrontera Rafael Nadal, vainqueur de David Goffin (6-3, 6-1), pour le titre dimanche.

C'était une occasion en or, pour l'un comme pour l'autre. C'est Albert Ramos-Vinolas qui l'a saisie. L'Espagnol disputera à 29 ans sa première finale en Masters 1000 dimanche. Lui qui n'avait encore jamais dépassé les... huitièmes de finale dans cette catégorie de tournoi avant de débarquer à Monte-Carlo cette semaine, affrontera Rafael Nadal pour le titre. Plus solide et constant que Lucas Pouille, qui visait lui aussi une grande première de ce type, Ramos-Vinolas s'est logiquement imposé en trois manches (6-3, 5-7, 6-1) en 2h15 de jeu.

Une déception pour le Français qui a eu du mal à vraiment entrer dans son match. Lucas Pouille a cédé sa mise en jeu d’entrée de match en étant lent sur ses jambes et imprécis en coup droit. En face, l’Espagnol a frappé fort et trouvé des zones efficaces très courtes pour sortir son adversaire du court. Débreaké rapidement, Ramos-Vinolas ne s’est pas démonté et a continué à jouer dans sa filière pour enchaîner quatre jeux et prendre la première manche.

44 fautes directes pour Pouille

Lucas Pouille n’a joué que 3% de ses coups à l’intérieur du court dans le premier acte contre 17% pour Albert Ramos-Vinolas. Un manque cruel d’agressivité qu’il a vite corrigé dans le deuxième set pour se procurer deux balles de break sur le 2e jeu de service de l’Espagnol. Mais ce dernier a bien résisté pour finalement se retrouver à deux points du match à 5-4. Lucas Pouille a pu compter sur le public monégasque pour le soutenir, ce qui lui a donné la force de s’accrocher et d’enfin être agressif. Sur sa 6e occasion de break, le Nordiste a pu serrer le poing après un dernier revers sortant de Ramos-Vinolas.

Une égalisation à une manche partout mais un dos en vrac. Après s’être fait breaker d’entrée de 3e set, Lucas Pouille s’est fait manipuler le bas du dos pour une douleur persistante. Après ce fait de jeu, le Français a enchaîné les fautes, 44 au total, pour laisser s’envoler Albert Ramos-Vinolas vers sa première finale en Masters 1000. Une occasion manquée pour le Français qui atteindra quand même son meilleur classement en carrière lundi prochain : 14e mondial. Albert Ramos-Vinolas, lui, va devoir récupérer avant de jouer dimanche contre son compatriote Rafael Nadal. Un sacré défi.

0
0