Getty Images

Lucas Pouille stoppé par Jack Sock en huitième et écarté de la course au Masters

Touché à la cuisse, Pouille rend les armes à son tour

Le 02/11/2017 à 19:34Mis à jour Le 02/11/2017 à 21:14

ROLEX PARIS MASTERS - Lucas Pouille a été éliminé du Masters 1000 de Bercy en huitième de finale jeudi, battu en deux sets par l'Américain Jack Sock (7-6, 6-3). Le joueur nordiste, qui pouvait devenir n°1 français en cas de victoire, est du même coup écarté de la course au Masters. Vu sa douleur ressentie à la cuisse, le temps semble désormais au repos.

Lucas Pouille ne verra pas les quarts de finale du Masters parisien. Jack Sock a stoppé net le parcours du Nordiste, battu en deux sets jeudi soir (7-6, 6-3). Un résultat qui met un terme à toutes les prétentions du Français, qui pouvait passer n°1 français devant Tsonga, se rapprocher du Masters et rassurer avant la finale de Coupe Davis. Finalement, c’est sur ce couac que Pouille a ponctué sa saison régulière avant de se plonger dans la conquête du Saladier d’argent avec les autres Tricolores… si Noah le juge nécessaire.

Son titre viennois, le premier en ATP 500 acquis la semaine dernière, laissait entrevoir de belles choses à Paris. Mais finalement, pas tant que ça. Après une victoire rapide sur Feliciano Lopez au 2e tour, Pouille est retombé dans ses travers. Il a retardé l'échéance dans le premier set, en recollant de 5-3 à 5-5, et Sock lui a même offert une balle de set dans le jeu décisif en frappant un smash dans le filet. Mais l'Américain a finalement eu le dernier mot (8/6), laissant encore Pouille avec des regrets dans ces fameux tie-breaks qui lui échappent décidément comme une savonnette.

Après le mollet de Mahut, la cuisse de Pouille donne des signes de fatigue

Revigoré par ce coup de pouce, l'Américain n'a pas baissé de rythme dans la seconde manche. Un nouveau coup est même arrivé sur la tête du Français lorsqu'il a perdu son service dans le 8e jeu... sur une double faute. Après 1h30 de jeu, il a donc été forcé de rendre les armes et un éventuel billet pour Londres. Le Nordiste avait encore son destin entre les mains: un sacre à Paris l'aurait envoyé au Masters mi-novembre. Au final, c'est un billet pour Villeneuve-d'Ascq qui le comblerait davantage.

Lucas Pouille à Vienne 2017

Lucas Pouille à Vienne 2017Getty Images

Pour y aller, il faudrait que sa gêne à la cuisse cesse de te tirailler comme aujourd'hui. C'est ce qu'il a sous-entendu en conférence de presse d'après-match. "Je ne vais pas vous dire exactement ce qu'il y a. Il y a un petit quelque chose qui me gêne, qui n'est pas grave sinon je ne serais pas rentré sur le terrain, mais il est temps de se reposer et de se soigner".

0
0