Imago

Injouable, implacable, Djokovic est plus que jamais le boss

Injouable, implacable, Djokovic est plus que jamais le boss

Le 17/05/2015 à 18:09Mis à jour Le 17/05/2015 à 18:48

MASTERS 1000 ROME - Novak Djokovic poursuit sa saison de folie. Le Serbe a nettement dominé Roger Federer (6-4, 6-3) en finale dimanche. Injouable depuis maintenant plus de six mois, le numéro un mondial arrivera à Roland-Garros fort d'une série de 22 matches gagnés.

Novak Djokovic est tout simplement inarrêtable. Et encore plus particulièrement dans les grands rendez-vous. Ce dimanche, le leader du tennis mondial s’est imposé en finale du Masters de Rome en dominant Roger Federer en deux petits sets (6-4, 6-3). Avec autorité, il décroche son quatrième titre sur la terre battue italienne, après ses succès en 2008, 2011 et 2014. Avec ce nouveau succès, Nole, invaincu depuis 22 matches, confirme plus que jamais son statut de principal favori au titre à Roland-Garros.

Federer était pourtant arrivé sur le terrain avec de belles intentions offensives pour mettre fin à l’hégémonie du Serbe. Coup droit en décalage, revers long de la ligne, service-volée :  le Suisse a voulu annoncer la couleur d’entrée de jeu.  Il a tenu la dragée haute à Djokovic jusqu’à quatre jeux partout où il s’est même procuré une balle de break. Mais actuellement, il en faut plus pour impressionner le Djoker, qui, sentant le danger, a activé le mode muraille. Et à ce petit jeu, le natif de Belgrade n’a actuellement pas d’égal. Après avoir écarté le danger sur son service, il a enchaîné cinq jeux consécutifs pour montrer qui était le patron (6-4, 3-0). Les jeux étaient d’ores et déjà pratiquement faits.

37 victoires consécutives dans les grands rendez-vous

Asphyxié du fond de court, Federer a dû forcer son tennis pour tenir la cadence. Et par conséquent a multiplié les fautes directes (23 contre 10 pour Djokovic). Le Bâlois a surnagé dans le deuxième acte, notamment avec son service (92% de points remportés derrière son premier service). Mais la "marche Djoko" était trop haute. Comme pour la plupart des joueurs sur le circuit depuis maintenant plus de six mois. L’ogre du tennis mondial a géré le match avec son exceptionnelle couverture de terrain pour conclure après seulement 1h15 de jeu (6-4, 6-3).

Jamais il n’a laissé une ouverture à Federer pour espérer. Avec ce 24e titre en Masters 1000, le protégé de Boris Becker accède seul à la deuxième place du classement des vainqueurs en M1000, derrière Rafael Nadal (27). Avec ce nouveau succès, Nole est sur une série de 37 victoires consécutives dans les tournois les plus prestigieux du circuit (Grand Chelem, Masters 1000, Masters de fin de saison). Son incroyable série a commencé à Paris-Bercy en novembre dernier. Et on ne voit pas bien qui pourrait l’arrêter à court et moyen terme.

0
0