AFP

Novak Djokovic bat Kei Nishikori (2-6, 6-4, 7-6) et rejoint Andy Murray en finale

Djokovic a été bousculé comme rarement mais c'est bien lui qui jouera la finale

Le 14/05/2016 à 23:14Mis à jour Le 15/05/2016 à 01:07

MASTERS 1000 ROME - Novak Djokovic s'est qualifié pour la finale du Masters 1000 de Rome grâce à sa victoire sur Kei Nishikori (2-6, 6-4, 7-6) au terme d'une rencontre d'une rare intensité, samedi. Le numéro 1 mondial défendra dimanche son titre face à Andy Murray.

Rafael Nadal avait réussi à le bousculer. Kei Nishikori a, lui, carrément inquiété Novak Djokovic. Mais jouer son meilleur tennis ne suffit pas à renverser le numéro 1 mondial. Le Japonais a cédé, comme l'Espagnol avant lui, face à la maestria du Serbe en demi-finale du Masters 1000 de Rome (2-6, 6-4, 7-6(5)). Les deux joueurs ont offert pendant plus de trois heures une rencontre d'une rare intensité et d'un niveau de jeu remarquable . Djokovic a finalement remporté les points qui comptent dans une fin de match haletante. Double tenant du titre, il retrouvera dimanche en finale Andy Murray, qu'il a battu il y a une semaine à Madrid.

Kei Nishikori a fait tout ce qu'il a pu pour retarder l'échéance. Il a rattrapé le break de retard qu'il avait dans la dernière manche. Il a ensuite sauvé une première balle de match sur son service alors que Novak Djokovic menait 5-4. Il en a finalement écarté deux autres dans la manche décisive, dernier baroud d'honneur d'un joueur qui a absolument tout fait pour contrarier le numéro 1 mondial. Mais la quatrième balle de match a été la bonne pour le Serbe et lui a permis de rallier la finale pour la troisième fois consécutive au Masters 1000 de Rome. Le Serbe a pourtant été bousculé comme rarement au cours de cette demi-finale.

Neuf balles de break envolées pour Djokovic

Kei Nishikori en 2016 au Masters 1000 de Rome.

Kei Nishikori en 2016 au Masters 1000 de Rome.AFP

En face, Novak Djokovic a manqué cruellement de réussite. Sur ses neufs premières balles de break, il n'en a converti aucune, quand le Japonais caracolait en tête grâce à son 100 % (2/2). Mais le Serbe a retrouvé son efficacité au meilleur moment, à 5-4 dans la deuxième manche. Sa dixième balle de break a été la bonne et lui a surtout permis de recoller au score (2-6, 6-4). Il a ensuite converti sa onzième pour prendre les commandes de l'ultime manche et mettre une pression supplémentaire sur son adversaire. Après avoir perdu cinq jeux consécutifs, Kei Nishikori a réussi à stopper l'hémorragie.

Si le suspense et le niveau de jeu de la fin du match ont été exceptionnels, Novak Djokovic a encore une fois fait tourner la rencontre à son avantage. Il a aussi profité de la crispation du Japonais en passe de signer un des plus gros coups de sa carrière. Son enchaînement double faute - retour dans le filet - revers trop long dans le tie-break a bien aidé le Serbe. Au total, il a gagné un point de moins que le Serbe (111 à 112 !). Comme à Madrid il y a une semaine, Novak Djokovic affrontera Andy Murray en finale, dimanche. En cas de victoire, il remporterait son troisième titre consécutif à Rome. Pour bien prouver qu'entre la capitale italienne et lui, c'est définitivement une histoire d'amour.

0
0